Mercredi, les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont annoncé qu'ils allaient saisir prochainement la justice. Motif : l'utilisation des initiales de l'ex-directeur du FMI pour le nouveau club de Dodo La Saumure. Baptisé Dodo Sex Club, il devrait être inauguré plus tard dans la soirée en Belgique.

Dominique Strauss-Kahn revient une fois de plus au coeur de l'actualité judiciaire. Cette fois-ci dans le rôle du plaignant. Mercredi, les avocats de l'ancien ministre de l'Economie ont en effet annoncé leur intention de saisir la justice. Motif : l'utilisation des initiales de l'ancien patron du FMI accolées au "Dodo Sex Club", le nouveau club de Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure.

Des initiales à but lucratif

La maison close devrait être inaugurée dans la soirée à Blaton (Belgique), près de la frontière française. Selon Dodo La Saumure, "sept filles dont un transexuel" composent le personnel du club qui proposerait également une "table dance et des chambres". "C'est un clin d'oeil et ça m'apporte de la publicité. Commercialement, c'est excellent, c'est fabuleux parce que tout le monde en parle, de DSK (Dominique Strauss-Kahn, ndlr)", avait affrimé le proxénète quelques jours plus tôt sur RTL.

Cette campagne publicitaire n'a manifestement pas plu à Dominique Strauss-Kahn. L'ancien maire de Sarcelles (Val-d'Oise) a fait savoir qu'il allait saisir prochainement la justice. "M. Dominique Strauss Kahn annonce qu'il prendra toute mesure judiciaire, pour faire cesser l'atteinte caractérisée à son nom qui en résulte", ont indiqué les avocats de ce dernier dans un communiqué.

Dodo La Saumure a également annoncé le lancement d'un nouvel établissement, le "Carlton Club", en référence à l'affaire de prostitition dans laquelle il a été mis en exmen fin janvier dernier. Renvoyé en correctionel aux côtés de 13 autres prévenus dans le dossier du Carlton, le proxénète français âgé de 64 ans a toujours nié avoir fourni des prostituées à Dominique Strauss-Kahn.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.