Le 15 décembre 2020, une mère de famille se volatilise sans laisser la moindre trace. Depuis, son mari et ses deux enfants tentent tant bien que mal de retrouver une vie normale.
À quoi ressemble la vie de la famille de Delphine Jubillar, deux mois après sa disparition ?AFP

16 décembre 2020, 4 heures du matin.  Cédric Jubillar est réveillé par les pleurs de sa fille d'un an et demi. Il ne le sait pas encore, mais sa vie est sur le point de basculer. D'après une enquête exclusive menée par Le Parisien, le trentenaire se rend rapidement compte de l'absence de sa femme, Delphine. Il la cherche dans les quatre coins de la maison : la chambre, le salon, le sous-sol. Elle n'est plus là, son téléphone non plus. Très vite, il prévient les forces de l'ordre qui se lancent à sa recherche. À ce jour, une information judiciaire pour enlèvement et séquestration est ouverte.

Selon le quotidien régional, Cédric Jubillar fouille le courrier de son épouse à la recherche d'indices qui pourraient expliquer cette subite disparition. Là, les relevés bancaires de Delphine l'interpellent : locations de voiture, d'appartements Airbnb, de chambres d'hôtel...  L'artisan n'était pas au courant de ces dépenses effectuées par sa femme, avec qui il était en instance de divorce. Le Parisien indique également que Cédric Jubillar suspectait son épouse d'avoir une liaison avec un autre homme. 

Cédric Jubillar : l'obligation de quitter le domicile familial

À la fin du mois de décembre, la maison si singulière de la famille Jubillar est placée sous scellés. Là, Cédric et ses deux enfants, Louis et Elyah, se réfugient chez sa mère. Petit à petit, les proches de Delphine Jubillar tentent de retrouver une vie normale, tant bien que mal. Face à de nombreuses accusations infondées, Cédric se retrouve rapidement désarmé. Pris pour cible sur les réseaux sociaux, il a pu s'abriter auprès de sa famille qui a une totale confiance en lui. Aujourd'hui, le trio a pu retourner dans sa maison de Cagnac-les-Mines. À quoi ressemble leur vie, désormais ?

Cédric Jubillar : un contrat d'artisan peintre interrompu

Finalement, début février, la famille Jubillar est autorisée à revenir vivre dans leur domicile de Cagnac-les-Mines, au 19 rue Yves Montand. D'après le quotidien régional, Cédric et ses deux enfants vont parfois en montagne le week-end, dans une station de l'Aveyron. Une envie de changer d'air, face à la difficulté de ces derniers mois. Une difficulté également financière. Quand Delphine Jubillar se volatilise, son époux commençait une période d'essai dans une entreprise de peinture.

Toutefois, l'employeur avait mis un terme au contrat après une visite des gendarmes sur le lieu de travail de Cédric. Heureusement, mi-février, le père de famille trouve un contrat à durée déterminée d'artisan plaquiste, son "domaine de prédilection" selon Le Parisien. Quels effets sur le quotidien de la petite famille ? 

Cédric Jubillar : une mauvaise réputation et des accusations infondées

Toujours selon le quotidien régional, Cédric Jubillar serait privé de permis de conduire pour le moment. Ainsi, il doit se lever très tôt pour prendre le bus vers Albi. Le Parisien souligne le caractère discret du mari de la disparue, ainsi que... Sa mauvaise réputation. Il est connu, entre autres, comme un "consommateur régulier de stupéfiants".

Depuis la disparition de sa femme, il est également la victime de nombreuses accusations infondées sur les réseaux sociaux. Rappelons que les enquêteurs ne suspectent pas Cédric Jubillar, selon notre connaissance actuelle de l'affaire.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.