Le récent rapport du Comité de suivi des retraites n'est pas engageant pour les retraités. Explications.
Retraités : pourquoi 2026 devrait vous inquiéterIstock

Les retraités sont-ils privilégiés, où les actifs sont-ils jaloux ? Une chose est sûre, le train de vie d'une partie de la population se porte sensiblement mieux que celui du reste. Actuellement, les Françaises et les Français qui ont mis un terme à leur activité professionnelle et ont décidé de couler paisiblement leurs vieux jours s'en sortent statistiquement mieux que toutes celles et ceux qui doivent encore travailler pour s'en sortir. Cependant, c'est désormais incontestable, cela devrait changer : les retraités ont de quoi s'inquiéter, leur pouvoir d'achat et leur facilité à accéder à un certain confort va baisser. Ce n'est qu'une question de temps.

Le Conseil d'orientation des retraites (COR) publiait d'ailleurs un rapport à ce sujet en novembre 2020. Il expliquait que le phénomène serait long, mais que d'ici l'année 2070, le niveau de vie des retraités allait chuter considérablement : actuellement équivalent à 104% de celui du reste de la population. Dans 50 ans, il ne représentera "que" 75 à 83% de celui des actifs. Sur la même période, les pensions devraient théoriquement grimper de 21 à 46%, c'est selon les scénarios, tandis que le salaires - eux -, devraient gagner entre 68 et 134%. 

L'avenir n'est pas rose pour les retraités.

Retraités : pourquoi faut-il s'inquiéter des conclusions du Comité de suivi des retraites ?

Depuis le rapport du COR, le Comité de suivi des retraites (CSR) a lui aussi publié ses conclusions. L'organisme, composé de cinq membres, est chargé d'évaluer année après année la capacité du système de retraites à respecter trois objectifs assignés par la loi, indique La Tribune

Il s'agit d'abord du maintien du niveau de vie des retraités, mais aussi de "l'équité entre assurés" et de la "pérennité financière" de l'ensemble, expliquent nos confrères. Leurs conclusions, semble-t-il, sont plus inquiétantes que celles du COR.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.