Emmanuel Macron ne devrait à priori pas réformer les retraites avant la fin de ce premier quinquennat. Pour autant, LREM a d'ores et déjà une petite idée de ce qu'il faudra faire, si le président est réélu en 2022…
Retraite : à quoi s'attendre en 2022 si Macron reste au pouvoirAFP
Sommaire

Faut-il porter l’âge de départ à la retraite à 67 ans ? Certaines figures de la majorité semblent désormais le penser. C’est le cas, par exemple, d’un certain Edouard Philippe. L’ancien chef du gouvernement dévoilait récemment quelques-unes des réformes qu’il faudrait selon lui engager pour assurer la souveraineté budgétaire de la nation. Dans les colonnes de Challenges, le maire du Havre est notamment revenu sur la nécessité de couper les dépenses associées aux paiement des retraites dans un avenir proche. Ce qui, à bien des égards, correspond à l’objectif de l’essentiel des réformes conduite ces dernières décennies ; ainsi que l’expliquait l’économiste Alexandre Delaigue au micro de Planet.

Avant cette énième proposition, qui n’a pas manqué de faire réagir au sein de La République en Marche (LREM), d’autres visages de la majorité présidentielle ont aussi évoqué les transformations qu’il faudrait mener dès 2022 ; à condition de conserver le pouvoir passée l’élection. Ainsi, Roland Lescure, porte-parole du parti, expliquait au Figaro, ce qu’entreprendrait sa famille politique, à l’issue d’un scrutin de nouveau remporté par Emmanuel Macron.

A quoi ressemblera la retraite en 2022 ?

Selon lui, il apparaît évident que le futur mandat d’Emmanuel Macron - si futur mandat il y a - doit être comparable au premier… quoiqu’en considérablement amplifié. "Nous devons aller plus loin et plus fort pour bousculer les totems et les tabous. À commencer par notre rapport à l’argent, au risque et à l’entrepreneuriat", a-t-il déclaré devant nos confrères, non sans insister : il s’agit de "multiplier par dix" les efforts du précédent quinquennat.

Quitte, par conséquent, à mettre en œuvre une autre réforme des retraites "en y intégrant un fonds de pension public pour compléter le régime actuel et mieux financer l’économie". Mais qu’en pensent ses camarades, au juste ?

De quelle réforme des retraites LREM porte-t-elle les marques ?

Tous les élus de La République en Marche ne s’accordent pas nécessairement sur les modalités exactes de la réforme des retraites qu’il faudrait mener. Nombreux, en revanche, sont ceux qui se sont élevés contre la mesure dépeinte par Edouard Philippe ; qui relève bien davantage de l’évolution paramétrique — c’est-à-dire de l’ajustement des paramètres d’un système déjà existant plutôt que sa transformation en profondeur. Christophe Castaner, patron des députés de LREM en fait notamment partie.

Selon l’ancien ministre de l’Intérieur, qui a laissé son maroquin à un certain Gérald Darmanin, il n’est pas "nécessaire au moment où on se parle" et compte tenu des "informations que nous avons" de repousser l’âge de départ à la retraite. Cependant, la question n’est pas nécessairement mise au placard. "La campagne présidentielle doit nous permettre d’aborder cela", a-t-il poursuivi. 

"Je n’ai pas souvenir que, dans le projet de loi qu’il avait lancé, il y avait écrit cet âge de 67 ans", a simplement rétorqué Jean Castex, un brin moqueur, devant les micros de La Dépêche du Midi ainsi que de Midi Libre. Est-ce à dire que l’âge de départ à la retraite ne sera pas repoussé, si Emmanuel Macron est élu ?

Faut-il craindre un report de l’âge de départ en 2022 ?

Certes, certains pontes de La République en Marche n’ont pas le sentiment qu’un report de l’âge légal de départ à la retraite soit nécessaire. Pour autant, rappelle Mieux Vivre Votre Argent, d’autres ne partagent pas tout à fait ce sentiment. Ainsi, pendant l’été 2021, Bruno Le Maire militait pour l’inscription de ce recul dans le budget 2022 de la Sécurité sociale. 

Selon lui, il faudrait le porter progressivement à 64 ans pour tous les actifs nés à compter de 1964 et ce dès 2028-2029.

Autant de projets qui n’ont pas manqué de faire réagir les oppositions, notamment de gauche. Dans tous les cas, cependant, tout ce qui a pu être dit - par LREM, s’entend - sur "la nécessité de transformer notre système de retraite reste complètement d’actualité", a récemment affirmé Aurore Bergé. Un avis que partage visiblement François Bayrou. Rendez-vous en 2022.

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.