Une nouvelle réforme, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet 2021, pourrait théoriquement faire perdre d'importantes sommes d'argent aux retraités propriétaires de leur appartement ou de leur maison. Ce qu'il faut savoir.
Sommaire
Ce "petit" détail éco qui pourrait faire perdre beaucoup d'argent à certains retraitésIstock

Ils commençaient tout juste à s’habituer à la baisse de leur niveau de vie. Hélas pour eux, les retraités risquent d’accuser une chute plus conséquente encore. En cause ? La composition de leurs ressources financières… Et la réforme prochaine du diagnostic de performance énergétique (DPE) qui doit entrer en vigueur à compter du 1er mai, indique Capital. Cette dernière vise à introduire un nouveau mode de calcul de l’empreinte environnementale des logements, qui pourrait considérablement bouleverser la note actuelle de certains biens.

Dans le détail, poursuivent nos confrères, la modification du DPE pourrait faire chuter la note  d’un nombre considérable de logements, puisqu’environ 800 000 d’entre eux devraient basculer dans la liste des passoires thermiques. Une proportion, à peine moins conséquente, devrait aussi en sortir. Dans certains cas, la descente aux enfers pourrait s’avérer brutale, puisque certains appartements pourraient perdre jusqu’à deux catégories ! 

D’une façon générale, ce sont les logements qui se chauffent au fioul ou au gaz - et donc qui émettent davantage de carbone - qui risquent d’être le plus rétrogradés sur l’échelle du DPE. A l’inverse, des biens immobiliers qui font usage du bois ou de l’électricité pour se chauffer devraient s’en sortir nettement mieux…

Le DPE change : qu’est-ce que cela signifie pour votre logement ?

Sur le long terme, ce genre de réforme peut donc s’avérer dommageable pour les propriétaires : la valeur de leur logement - ou de leur bien immobilier, s’ils ne l’habitent pas - est mécaniquement altérée. A plus court terme, en revanche, l’Etat a prévu un certain nombre de gardes-fous pour permettre à celles et ceux qui auraient voulu vendre de pouvoir le faire sans trop perdre de leur plus-value.

Ainsi, quiconque a fait réaliser un DPE avant le 1er juillet 2021 sera encore en droit de l’utiliser pour conclure une transaction, dans la limite de sa validité actuelle - laquelle est fixée à 10 ans. A compter du 31 décembre 2024 au plus tard, l’appartement devra faire l’objet d’une nouvelle évaluation.

Les retraités, hélas, pourraient compter parmi les plus malmenés par ces évolutions…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.