Baisse des retraites en mars : 6 conseils pour se protéger du coup de mou
De nombreux retraités feront bientôt face à une baisse de leur pension au cours du mois de mars 2022. Fort heureusement, quelques astuces pourraient vous permettre d'assumer plus facilement le choc annoncé.

Allez-vous perdre de l’argent en mars ? Un nombre conséquent de retraités devra effectivement faire face à une baisse du niveau de sa pension ce mois-ci. En effet, l’Agirc-Arrco procède à une régularisation sur les retraites complémentaires.  Pour des raisons pratiques, l’organisme n'a pas pu tenir compte du nouveau taux de CSG applicable au 1er janvier. Il n’entrera ainsi en vigueur que sur la pension de mars "qui sera, de surcroît, diminuée des régularisations rétroactives de janvier et février 2022", note Le Particulier.

Tout cela résulte d’un défaut d’application du taux actualisé de contribution sociale généralisée (CSG) par l’Agirc-Arrco, qui régularise donc la situation à la fin de ce premier trimestre en mars. Ce réajustement pourrait donc coûter cher aux contribuables dont le taux a grimpé. Si vous souhaitez connaître  votre taux de CSG pour 2022, vous devez vous référer au RFR de 2020, qui se trouve sur votre avis d'imposition 2021. Pour les retraités, il varie de 0% à 8,30%, dépendamment du montant de la pension. Selon votre situation fiscale, votre CSG a pu bondir en 2022. Votre pension de retraite complémentaire du mois de mars sera alors plus petite qu'à l'accoutumée. 

Dans les faits, souligne Capital sur son site, il n’existe que quatre taux de CSG. Le premier correspond donc à l’exonération totale de l’impôt, mais ce n’est pas le cas des suivants que voici :

  • Le taux réduit, qui implique une imposition à 3,8%, s’applique à tout foyer fiscal dont le revenu fiscal de référence (RFR) est compris entre 11 432 € et 14 944 € (une part). Les montants grimpent à 23 640 € et 30 904 € si le foyer compte trois parts, rappelle le site du service public.
  • Le taux médian, qui implique une imposition à 6,6%, s’applique à tout foyer fiscal dont le revenu fiscal de référence (RFR) est compris entre 14 945 € et 23 193 € (une part). Les montants grimpent à 30 905 et 47 957 € si le foyer compte trois parts.
  • Le taux normal, qui implique une imposition à 8,3%, s’applique à tout foyer fiscal dont le revenu fiscal de référence (RFR) excède 23 193 € (une part). Ce montant grimpe à 47 957 €, si le foyer compte trois parts.

CSG : ces retraités dont la pension va grimper

Si vous craignez une baisse du niveau de votre pension, pas de panique ! Quelques astuces simples permettent d’amortir autant que faire se peut un choc temporaire. Dans ce genre de situation, il est rarement nécessaire d’avoir recours à des dispositifs aussi contraignants que le cumul emploi-retraite ; aussi Planet vous propose des solutions moins lourdes. Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama, en conclusion de cet article.

Du reste, il faut aussi garder en tête que certains retraités verront en vérité leur pension gonfler. C’est le cas de tous ceux dont le taux de CSG était plus fort auparavant, et qui ont donc souffert de l’actualisation tardive par l’Agirc-Arrco. 

1 - Pensez à faire appel à toutes les aides auxquelles vous avez droit

1/6
1 - Pensez à faire appel à toutes les aides auxquelles vous avez droit

L’accès à la retraite, comme a d’ores et déjà pu l’expliquer Planet a plusieurs reprises, ouvre droit à tout un panel d’aides et de réductions. Il y a notamment l’Aspa, mais aussi l’Asir, l’ACTP ou la majoration pour tierce personne, pour n’en citer que quelques-unes. Peut-être pourrait-il être pertinent de regarder si vous êtes éligible à l’une d’entre elles et, éventuellement, en demander une le cas échéant.

De la même façon, le statut de retraité s’accompagne aussi d’un certain nombre de réductions, observe le site spécialisé Radins.com. N’hésitez pas à en faire bon usage.

2 - Système D : avez-vous envisagé un vide-grenier ? 

2/6
2 - Système D : avez-vous envisagé un vide-grenier ? 

Pour pallier une perte de revenu temporaire comme cela devrait être le cas ce mois-ci, il est peu pertinent de sortir l’artillerie lourde et de se mettre de nouveau en quête d’un emploi. Bien sûr, le cumul emploi-retraite est possible et pourrait s’avérer efficace, mais il existe des solutions moins contraignantes. C’est le cas de la remise en vente de certains de vos anciens effets dont vous n’avez plus l’utilité, rappelle Femme Actuelle. Un vide grenier - réel ou virtuel - constitue l’assurance idéale que vous pourrez récupérer tout ou partie de l’argent perdu.

3 - Système D : avez-vous pensé à l’hébergement d’un jeune ?

3/6
3 - Système D : avez-vous pensé à l’hébergement d’un jeune ?

Héberger un étudiant dans une chambre meublé de votre logis peut s’avérer être un calcul pertinent, y compris en dehors d’une situation d’une baisse de revenus. Certaines associations régionales peuvent d’ailleurs s’assurer de trouver, pour vous, le colocataire parfait. Ce dernier s’acquittera d’un loyer et pourrait même vous épauler occasionnellement pour certaines tâches un chouïa ingrate. A tenter !

Voir la suite du diaporama

4 - Système D : avez-vous pensé aux petits jobs faciles ?

4/6
4 - Système D : avez-vous pensé aux petits jobs faciles ?

Sans aller jusqu’à reprendre un emploi à proprement parler, il est possible d’exercer quelques brèves missions rémunérées pour pallier une perte temporaire de ressources, rappelle Femme Actuelle. Les grands rouleurs pourraient ainsi opter pour du co-voiturage, par exemple, quand les autres peuvent s’improviser coursiers occasionnels et livrer quelques colis moyennant paiement. Il est aussi possible de ressortir sa vieille machine à coudre ou tout simplement de la mettre en location si on en a plus l’utilité dans l’immédiat. Les possibilités sont multiples !

5 - Les vacances en système D

5/6
5 - Les vacances en système D

Vous aviez prévu de partir en vacances en Mars ? Mince. L’occasion semble quelque peu ratée… Sauf à ce que les congés ne s’avèrent pas dispendieux ! Fort heureusement, il existe une solution. Encore une fois, il faudra faire appel au système D : vous pouvez vous proposer gardien de maison ou d’animaux depuis certaines plateformes spécialisées, note encore Femme Actuelle. La bonne astuce pour ne pas avoir à payer son hébergement.

6 - Débloquer une partie de son épargne

6/6
6 - Débloquer une partie de son épargne

Dernière solution simple pour parvenir à absorber le manque à gagner sans trop en souffrir en mars 2022 : débloquer une partie de son épargne. Les titulaires d’une assurance-vie, par exemple, pourraient en effet racheter une partie de leur contrat, en anticipation de la somme dont ils auront besoin.