Invité lundi sur "LCI", l’humoriste a commenté le ralliement du président de Debout la France à la candidate en plaisantant sur le décès récent de sa mère, Colette Dupont-Aignan. Une sortie qui fait depuis polémique.

Une plaisanterie peu appréciée dans l’entourage de Nicolas Dupont-Aignan. Lundi, Stéphane Guillon était l’invité d’Audrey Crespo-Mara sur LCI pour commenter l’actualité politique de l’entre-deux tours. L’humoriste, adepte de l’humour noir, s’est notamment exprimé sur le ralliement du président de Debout la France à la candidature de Marine Le Pen.

Face à la journaliste, Stéphane Guillon a dressé un parallèle entre l’accord passé par le maire de Yerres et la mort de sa mère. "Il a perdu sa maman, il y a deux jours, donc j'ai respecté ce moment. Je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m'étais engagé aux côtés de Marine Le Pen et si j'avais déclaré être son Premier ministre, vouloir travailler avec elle. Je pense que ma mère se serait aussi laissée mourir comme Madame Dupont-Aignan", a-t-il déclaré. Des propos qui ont fait réagir les internautes sur les réseaux sociaux.

Sa mère était atteinte de la maladie d’Alzheimer

Publicité
Nicolas Dupont-Aignan a en effet perdu sa mère la veille de l’annonce de son ralliement. Selon Paris-Match, Colette Dupont-Aignan est décédée jeudi dernier à l’âge de 96 ans. Elle souffrait de la maladie d’Alzheimer. Dans un communiqué publié lundi soir, le porte-parole de Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Jacobelli, a dénoncé le "caractère profondément abject" des propos de Stéphane Guillon. Ce dernier s'est, lui, défendu en revendiquant le "droit à l’humour noir, à l’outrance" sur son compte Twitter.

En vidéo : Stéphane Guillon évoque la réserve Jean-Luc Mélenchon

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité