Le rétro-pantouflage désigne le fait que des hauts fonctionnaires fassent carrière dans le public puis le privé, avant finalement de rejoindre le public. Plusieurs membres du gouvernement ont effectué ce parcours.
AFP

Emmanuelle Wargon : de Danone à l’Ecologie

© AFP

Porte tambour, portes tournantes ou en anglais revolving doors. Ces trois termes désignent le fait pour une personne d’occuper tour à tour de hautes responsabilités dans le public, puis de rejoindre le privé, avant de retourner de nouveau dans le public. 

Ce processus également appelé rétro-pantouflage - et qui illustre par ailleurs les limites du recours à la société civile - n’est pas nouveau; mais à l’aune du récent remaniement il a beaucoup fait parler. En cause, l’entrée d’Emmanuelle Wargon dans un secrétariat d’Etat rattaché au ministère de l’Ecologie.

Enarque de 47 ans, Emmanuelle Wargon a effectué la plupart de sa carrière entre le public et le privé. A commencer par la Cour des comptes qu'elle intègre peu après sa sortie de l’école. S’en suivront des passages auprès de Bernard Kouchner et au cabinet de Martin Hirsch nommé alors dans le gouvernement de François Fillon en tant que Haut-commissaire aux Solidarités actives.En 2015, elle quitte la fonction publique et devient directrice de la communication et des affaires publiques de Danone. Poste qu’elle occupe jusqu’à sa nomination récente.

Danone et Danone produits frais ont dépensé respectivement entre 200 000 et 300 000, et 100 000 et 200 000 euros en lobbying en 2017. L’entreprise est considérée comme une des entreprises les plus polluantes.

Emmanuelle Wargon s’est de son côté défendue de ce rôle ‘"lobbyiste en chef" : "C'est un terme que je n'emploie pas. Cela ne correspond pas à la réalité de mes fonctions, qui était de travailler en interne pour développer des positions d'entreprise, et en externe pour participer au débat public". Elle a promis de se déporter en cas de conflit d’intérêt.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.