Les discours d'Emmanuel Macron sont régulièrement discutés par les parties opposées comme les citoyens, et pour cause. Parmi les nombreuses promesses émises par le président de la Républiques, très peu seraient suivies d'actes.
AFP

Promesses, actes et contradictions… La politique écolo d’Emmanuel Macron

En 2017, alors qu’il participait à la course aux présidentielles, Emmanuel Macron a tenu un propos qui le poursuit jusqu’à présent.

Publicité
"J’aurai dans ma trajectoire financière, un plan ambitieux d’investissement dont l’un des piliers sera justement l’écologie et la transition du modèle de croissance", a dit Emmanuel Macron le 9 février 2017. 
Publicité

Cette affirmation, prononcée dans un "Panda live" sur Facebook avec WWF France, les écologistes sont loin de l’avoir oubliée, et pour cause. Des promesses non tenues, des contradictions entre les discours et les actes… tant de problématiques que dénoncent les opposants à La République En Marche (LREM). Pour répondre à ces attaques, le président s'est exprimé le 23 mai dernier à l'occasion du tout premier conseil de défense écologique (CDE). 

Au menu de ce grand rassemblement, de multiples sujets sur l'environnement. Parmi lesquels le "suivi de l’exécution" des plans climat (juillet 2017) et biodiversité (juillet 2018), ainsi qu’un point sur "la mobilisation des financements publics et privés pour la transition écologique".

Oui mais voilà, en finalité "des paroles, plus que des actes" titre Libération. Pourtant "sur l’écologie, le temps n’est plus à la parole", a assuré Emmanuel Macron en ouverture de ce premier conseil. Au cours de la séance, des chantiers majeurs ont été évalués, des problématiques ont été identifiées et le gouvernement a détecté les erreurs à corriger. En bref, pas d’avancée particulière selon le quotidien, marqué à gauche.

Vidéo : Retraite : le gouvernement veut vous faire travailler encore plus