Mardi, François Hollande a donné sa première conférence internationale, à Séoul, en Corée-du-Sud. Avant lui, d'autres anciens dirigeants se sont prêtés à l’exercice. Découvrez combien sont rémunérés ces derniers pour quelques minutes d'allocution. 

Ce mardi, François Hollande a donné sa première conférence internationale rémunérée au "World Knowledge Forum" de Séoul, en Corée du Sud. Si le cachet de l’ex-président de la République n’a pas été dévoilé, ce dernier a indiqué qu'il allait reverser une partie de la somme à sa fondation, La France s'engage. Avant lui, Nicolas Sarkozy a été le premier ancien chef d’Etat français à se produire comme conférencier. Comme le rappelle LCI, celui-ci avait donné pas moins de six conférences rien qu'en 2014, notamment pour la banque Goldman Sachs, ou encore le groupe industriel indien, Tata. L’ancien locataire de l’Elysée aurait ainsi touché entre 75 000 et 200 000 euros par allocution.

Comme l'avait indiqué Le Point, après son élection à la présidence de la République en 2007, Nicolas Sarkozy avait déclaré : "Je fais ça pendant cinq ans, et ensuite, je pars faire du fric comme Clinton, 150.000 euros la conférence." Et pour cause. Bill Clinton est à ce jour l’ancien président le mieux rémunéré pour ses conférences. En 2012, CNN avait révélé que ce dernier avait gagné pas moins de 75 millions d’euros pour ses allocutions depuis son départ de la maison blanche en 2001. Il avait touché, par exemple, 638 000 euros de la société suédoise Ericsson pour une conférence à Hong Kong.

Barack Obama sur les traces de Bill Clinton

Barack Obama a suivi le mouvement, et donne lui aussi des conférences internationales depuis qu’il a passé le flambeau à Donald Trump, en janvier dernier. Et celui qui a été président des Etats-Unis de 2008 à 2016 n’a aucune raison de jalouser les cachets de Bill Clinton. En effet, Barack Obama a touché, par exemple, 400 000 euros en août dernier, pour une intervention de quelques minutes lors d'un sommet organisé par la banque américaine Northern Trust, à New York.

Publicité
"Les discours rémunérés ont permis au président Obama de contribuer pour deux millions de dollars aux programmes de formation et d’aide à l’emploi pour les jeunes de milieux défavorisés à Chicago", a justifié un porte-parole de l’ancien président américain, cité par LCI. De son côté, l’ex-Premier ministre britannique, Tony blair, n’est pas en reste. A l’image d’un Nicolas Sarkozy, il toucherait en moyenne entre 150 000 et 250 000 euros par conférence. Tony Blair aurait ainsi gagné à peu près 10 millions d’euros grâce à ses allocutions en quelques années, ont relevé les auteurs du livre Blair Inc.

Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy : "Après le chômage qui baisse en montant, François Hollande a inventé la première conférence bénévole payée !"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité