Certains fonctionnaires de l’Assemblée Nationale touchent des salaires et des primes très surprenants. C’est Le Point qui se fait l’écho d’un rapport très documenté… 

Salaire des fonctionnaires : une mystérieuse prime de nuit

Un rapport qui fera date. L’Institut de recherches économiques et fiscales (IREF), un think thank, vient de recevoir une enquête fouillée sur la situation des salaires des hauts fonctionnaires de l’Assemblée nationale, signée Paul Jossé, un ancien collaborateur parlementaire. Certains chiffres ont de quoi donner le tournis selon Le Point puisque les agents dont il est question touchent en moyenne 7892 euros net, par mois.

La raison de ce montant ? Une prime de nuit qui ne s’applique pas seulement à ceux qui travaillent effectivement avec des horaires nocturnes…. La prime en question s’appliquant à tout le monde, que les fonctionnaires soient dans leur lit ou au Palais Bourbon. 

Salaires des fonctionnaires : des grilles de salaires élevées

La prime de nuit atteint un chiffre moyen de 2685 euros net par mois, soit 32 220 euros par an. Pour ceux qui travaillent effectivement quand le soleil est couché, s’ajoute également 25 jours de congés annuels supplémentaires, en plus des cinq semaines prévues par la loi.

Publicité
Les surprises de ne se limitent pas à la qualité du sommeil des hauts fonctionnaires… L’auteur du rapport de l’IREF a été en mesure de calculer que les primes et imdemnités représentaient sur l’année 2016 environ 114,5% des salaires des agents. En matière de grille, il a également pu établir des échelles particulièrement précises selon les échelons. Ainsi les agents de base émargeaient en 2017 entre 6465 et 9449 euros net par mois (77 580 euros net par an), alors qu’en haut, les administrateurs engrangeaient entre 7920 et 18 736 euros net chaque 31 du mois, soit jusqu’à 224 832 euros par an. En comparaison, un député gagne 5552 euros net.

Salaire des fonctionnaires : emprunter sans payer

Outre des grilles de salaires avantageuses et des primes de nuit même quand ils dorment, les fonctionnaires de l’Assemblée nationale bénéficieraient d’un autre avantage : un prêt immobilier à taux zéro. Il avait pourtant été abandonné en 2010 comme le souligne Capital. Entre 2009 et 2016, les fonctionnaires auraient d’ailleurs empruntés pour 23,5 millions d’euros. L’institution compte en son sein pas moins de 1100 fonctionnaires.

Réagissant à ce rapporte, le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, a dénoncé une enquête à charge, mais s’est aussi engagé sur RTLà remettre à plat certains traitements des fonctionnaires du palais Bourbon.

Vidéo : François de Rugy est au bout du rouleau 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité