Au moment de souscrire un PER, l'essentiel des épargnants s'interrogent sur la question des frais. C'est un point important à prendre en compte, mais cela ne saurait suffire.
PER : pensez à regarder dans quoi vous investissez !Istock
Sommaire

"Je considère que les acteurs du marché prélèvent trop de frais", affirmait le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance au sujet du plan d’épargne retraite (PER), en janvier 2022. Bruno Le Maire, à l’origine de la loi Pacte qui a rendu possible l’avènement de ce nouveau produit d’épargne, s’agace donc des abus de certains en la matière… et il n’est visiblement pas le seul : son analyse est partagée par tout ou partie des 3,8 millions d’épargnants ayant d’ores et déjà signé un contrat avec un assureur ou un établissement bancaire à en croire Mieux-Vivre-Votre-Argent. Sur son site, le journal spécialisé ne manque pas de rappeler qu’il est d’autres points sur lesquels se concentrer…

En pratique, le problème émane d’une grande disparité dans les frais facturés par les différents acteurs du marché estime MoneyVox pour le site d’informations de la banque en ligne Boursorama. Compte tenu des grands problèmes de lisibilité qui grèvent ce produit d’épargne, il peut devenir difficile pour les Françaises et les Français d’identifier quoi choisir… A condition d’avoir identifié tous les éléments importants à prendre en compte !

PER : l’autre détail à ne jamais perdre de vue

Quiconque espère optimiser le rendement de son PER se doit de prêter attention à un certain nombre de critères tout aussi décisifs, à tout le moins, que le montant des frais qu’il lui faudra régler.

Comme l’assurance-vie, le rendement d’un PER dépend des unités de compte et du fonds en euros utilisés pour réinvestir les sommes initialement placées par l’épargnant. Ne pas s’interroger sur ces deux sujets c’est l’assurance de ne pas contrôler son propre placement…

PER : à partir de quand peut-on parler d’un bon fonds en euros et de bonnes unités de compte ?

Le fonds en euros, rappelle Mieux-Vivre-Votre-Argent, constitue la partie "sécurisée" d’un placement. Dans le cadre de l’assurance-vie, il peut constituer l’intégralité du mode de financement du produit, ce qui signifie ne pas prendre de risques. Hélas, ce genre de stratégie implique aussi de gagner peu. Ceci étant, il est possible d’opter pour des unités de compte - plus rentables - ou pour un format hybride.

Un bon fonds en euros, dans le cadre d’un PER, affiche un rendement supérieur à 1,50% au moins, estime le site spécialisé. Pensez aussi à prêter attention à la palette de supports d’investissement associée au contrat que vous vous apprêtez à signer : ce sont eux qui détermineront les frais autant que la performance globale. Soyez vigilants et n’investissez pas sans savoir où finira votre capital !

Tous les autres atouts du PER

D’une façon générale, le plan d’épargne retraite présente un certain nombre d’atouts. C’est un outil puissant, en matière de défiscalisation, qui permet à tout un chacun de préparer sa cessation d’activité tout en soustrayant les montants épargnés de ses revenus imposables. Le tout sans s’avérer trop rigide ; puisqu’il présente plusieurs possibilités de déblocage anticipé.

En outre, sa souplesse s’applique aussi au mode de sortie choisi : il est possible d’opter pour une sortie en rente, en capital ou même une option modulaire et progressive, laquelle permet de lisser l’impôt qu’il faut payer sur les revenus ainsi récupérés. Sans oublier, bien sûr, la diversité de placements qu’il propose…

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.