Le PER est un placement puissant, particulièrement quand il s'agit de défiscaliser ses revenus ou de préparer sa retraite, mais il peut aussi s'avérer très coûteux. Récapitulatif des frais à connaître.
Epargne retraite : les principaux frais à diminuer en 2022Istock
Sommaire

Il vient de fêter ses deux ans ! Le nouveau plan d’épargne retraite (PER), qui remplace divers produits du secteur, tel que le Perp (plan d’épargne retraite populaire) ou le Madelin. Lancé en 2019 après le vote de la loi PACTE, alors vivement défendue par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, il a été pensé pour pousser les Françaises et les Français à investir dans l’économie : l’argent placé vient en effet financer les entreprises de l’Hexagone. Dès lors, il a fallu leur donner des gages… ce qui fait de ce produit l’un des plus intéressant du marché.

Ceci étant, alerte Capital, cela ne veut pas dire qu’il est parfait. Le plan d’épargne retraite souffre en effet de nombreux défauts, parmi lesquels son caractère (potentiellement) très onéreux. En 2022, il incombe donc à tous les épargnants de faire attention aux frais qu’il engendre, au risque sinon de voir le manque à gagner se creuser ! L’accumulation de ces derniers peut même “peser sur les rendements”, ainsi que l’expliquait la présidence du Comité consultatif du secteur financier (CCSF), dans un rapport de juillet 2021 cité par nos confrères. Ce que n’a d’ailleurs pas manqué de remarquer Bruno Le Maire.

PER : de quels frais parle-t-on, au juste ?

Plusieurs frais ont été identifiés par les professionnels du secteur. Trois se démarquent tout particulièrement, observe le mensuel spécialisé en économie. Il s’agit des frais suivant :

  • Les frais sur versement initial, qui s’élèvent en moyenne à 3,18% des sommes versées ;
  • Les frais perçus par les sociétés chargées de la gestion des unités de compte, qui varient de 1,90% à 1,10% selon le type de placement choisi ;
  • Les frais liés à la gestion du plan, qui coûtent 0,87% de l’argent placé pour les fonds euros en moyenne et 0,85% pour les unités de compte

Reste à savoir : peut-on encore, en 2022, réduire ces postes de dépenses potentiellement dangereux pour son taux de rendement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.