La Banque de France tire la sonnette d'alarme. 40% des sommes versées sur les Plans d'épargne logement sont, selon le superviseur financier, trop bien rémunérées (entre 3,50 et 10%), et "pèsent sur le financement de l'économie". Votre rendement va-t-il alors être considérablement réduit ?
Epargne : la Banque de France et Bercy vont-ils s’en prendre à votre PEL ?IllustrationIstock

Vos "vieux PEL" vont-ils être rabotés ? Ce produit d’épargne, faisant partie des placements privilégiés des Français, commence à générer des inquiétudes au sein de la place financière. 1 Français sur 5 en possède un, d’après les dernières données de fin 2019. Cela représente donc 13,4 millions de PEL, selon l’Observatoire de l’épargne réglementée de la Banque de France. Dans la publication ce mardi 27 octobre de son rapport annuel, le superviseur financier se dit d’ailleurs "préoccupée" par les rémunérations très élevées des Plans d’épargne logement souscrits avant 2011. 40% des sommes qui y sont placées sont en effet rémunérées entre 3,50% et 10%, contre seulement 1% pour ceux ouverts après le 1ᵉʳ août 2016. Si leur collecte nette est négative depuis deux ans, les "anciens PEL" constituaient toutefois encore près d'un tiers des encours totaux fin 2019.

>Investissez dans une Location Meublé Non Professionnel (LMNP) et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€

"Vieux PEL" : un placement juteux

Grâce à son taux fixe perdurant dans le temps et déterminé selon sa date d'ouverture, les PEL souscrits avant 2011 sont très avantageux. Ceux conservés depuis 1986 ont un taux d’intérêt de 7,50%, et ceux souscrits en 2002 profitent d’un rendement de 4,50%. Ce sont justement ceux-ci qui semblent poser problème aux autorités financières.

Comme le détaille la Banque de France, les PEL souscrits avant 2011 font l’objet de moins de clôtures par rapport aux PEL ouverts après 2011. Ainsi, les produits contractés depuis 10 ans et plus se chiffrent à 90,5 milliards d’euros. Soit 31% de l’encours total, s’élevant à 282,5 milliards d’euros à fin 2019.

De quoi alarmer le marché financier, dans ce contexte de crise sanitaire… Les taux vont-ils alors diminuer ?

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Vidéo : PEL : pourquoi vous devriez vous méfier de votre banque

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.