Pour inciter leurs clients à clôturer leurs anciens plans d'épargne logement, bien trop avantageux pour les épargnants, les établissements bancaires usent de malice. Voici comment.

Des taux d’intérêts trop élevés ? Les banques le pensent. Les plans d’épargne logements anciens représentent en effet un surcoût de six milliards d’euros par an pour les établissements, d’après un calcul réalisé par le Canard enchaîné et publié ce mercredi 8 janvier. Ainsi, pour remédier à ce gouffre, qui est pourtant une manne financière pour les clients, plusieurs établissements tentent de les convaincre de fermer leurs anciens PEL.

PEL anciens : trop avantageux pour les clients ?

Des lettres, sur lesquelles il est demandé de réexaminer leurs placements, sont ainsi envoyées aux détenteurs d’anciens PEL. On leur suggère même de clôturer ce produit financier. Si la demande peut être perçue comme un conseil permettant d’optimiser ses finances, elle est en réalité toute autre.En effet, selon la date à laquelle les PEL ont été signés, ils peuvent être très avantageux pour les épargnants et donc coûter cher aux banques, rapporte France Bleu.

Bien que les avantages du PEL aient été rognés progressivement, certains contrats (20% d’entre eux) restent très lucratifs. Les plans contractés avant 2003 rapportent au moins 3,27% par an, voire plus de 6% pour ceux qui ont été signés jusqu'au milieu des années 90. Soit bien plus que n’importe quel autre placement sans risque ! En comparaison, le livret A, qui reste l’un des produits financiers préférés des Français, n’est qu’à 0,75%, et pourrait d’ailleurs encore baisser cette année.

D’autre part, si le PEL a été conçu pour permettre aux épargnants de financer leur logement, aujourd’hui, il n'est plus qu'un simple produit d'épargne. Les taux d'intérêt d’emprunt étant très bas (autour de 1 %), soit nettement moins que ce que prévoient les plans d'épargne logement, les banques se retrouvent à verser des intérêts de PEL élevés, et rognent également sur leurs marges pour accorder des prêts aux emprunteurs.

Elles ont donc tout intérêt à éliminer les vieux PEL progressivement. En ont-elles par ailleurs le droit ?

Votre mutuelle santé au meilleur tarif ! Trouver la mutuelle adaptée à vos besoins !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.