Dans le livre sur le couple Macron "Tant qu'on est tous les deux" à paraître le 25 août prochain, la mère d'Emmanuel Macron révèle la relation forte entretenue avec Brigitte Macron qu'elle dit considérer comme "une amie comme (elle) n'en a pas d'autres".
Emmanuel Macron : sa mère considère Brigitte Macron comme "une amie"Philippe Wojazer/Pool/Abacapressabacapress

C'est une relation inhabituelle entre belle-mère et belle-fille. Dans son livre "Tans qu'on est tous les deux" à paraître le 25 août prochain, consacré au couple Macron, la journaliste Gaël Tchakaloff révèle la relation forte et profonde qu'entretiennent Brigitte Macron et François Noguès, la mère du président de la République. La journaliste a pu la rencontrer et elle se livre pour la première fois sur celle qu'elle considère plus comme "une amie" que comme "une belle-fille".

Le Point a révélé le 18 août les meilleurs extraits de l'ouvrage. On apprend ainsi que même si elle a dans un premier temps tenté d'alerter son fils Emmanuel Macron avec "quelques mises en garde liées à la différence d'âge" avec celle qui s'appelle encore Brigitte Auzière à l'époque, elle a rapidement compris que "son Manu débute l'histoire d'amour de sa vie".

"Une amie comme je n'en ai pas d'autres"

Aujourd'hui, François Noguès considère l'épouse de son fils comme "une amie comme je n'en ai pas d'autres". Françoise Noguès vient mettre un terme aux nombreuses rumeurs de mésentente entre les deux femmes. Si elle reconnaît auprès de la journaliste Gaël Tchakaloff que leur amitié est une "histoire inhabituelle", la mère d'Emmanuel Macron ne tarit pas d'éloges sur Brigitte Macron.

"Pour moi, Brigitte n'est pas une belle-fille. C'est une amie comme je n'en ai pas d'autres, on a les mêmes affinités, les mêmes priorités, on se dit tout", assure la mère du chef de l'État. Il faut dire que les deux femmes se connaissent en réalité depuis toujours, bien avant le début de la relation entre Brigitte Macron et son fils.

"Brigitte habitait dans la rue qui se situait entre chez nous et chez mes parents. Je la connaissais et je l’admirais parce qu’elle avait été la prof de français d’Estelle, ma fille cadette, qui faisait également du théâtre. Je l’ai beaucoup vue", se souvient la mère d'Emmanuel Macron. Françoise Noguès évoque leur complicité et "leurs conversations du samedi sur la politique, les papiers des journalistes, l’homme qu’elles aiment".

Une relation très fusionnelle presque plus forte qu'avec son fils qui ne lui accorde que du temps que "trois ou quatre fois par an", selon Jean-Michel Macron, le père du chef de l'État.  Des visites en pointillé et des appels "de temps à autre" à ses frères, sœurs et mère qui "s'attristent" également de l'absence de ce "fils glorifié". Françoise Noguès se serait notamment "plaint que son fils, après avoir été accaparé par sa grand-mère, se soit laissé absorber par la famille de sa femme". 

"Il n’était pas grave que Manu n’ait pas d’enfants"

La mère d'Emmanuel Macron a rapidement accepté que son fils renonce à la paternité pour vivre son histoire d'amour avec Brigitte Macron. "En 2000, je suis partie en vacances avec eux. Je me suis rapidement aperçue qu’il n’était pas grave, pas essentiel, que Manu n’ait pas d’enfants", a précisé l'ancienne médecin. "Quand je vois son frère Laurent qui en a quatre, il est clair que Manu n’aurait pas pu avoir le même profil de famille, je ne pense pas que les enfants soient sa priorité", conclut-elle.

Si la mère d'Emmanuel Macron est aujourd'hui très fière du parcours de son fils, elle reste persuadée qu'il quittera le monde de la politique.  "Je suis convaincue qu'il se lancera dans l'écriture, qu'il changera de route. À 27 ans il ne savait pas ce qu'il ferait dans la vie, aujourd'hui je pense que c'est pareil", confie-t-elle. 

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.