Pour ne pas laisser le sol à nu, tout bon jardinier à recours au paillage. Cette technique permet de couvrir la terre afin qu'elle puisse garder sa fraîcheur, ou la protéger du froid à l'aide de matériaux organiques, minéraux ou plastiques. Si le paillis se dépose auprès des haies, arbres et massifs, certaines bévues que voici doivent être évitées.
Jardin : 5 erreurs à ne jamais faire avec du paillis

Certains le pensent inutile et pourtant, le paillage de votre jardin comporte de nombreux avantages. Cette technique qui consiste à installer votre paillis partout dans le jardin, au pied des jeunes haies, des arbustes, des arbres, des massifs ou encore au sein de votre potager ou verger, permet en effet de :

  • Couvrir le sol pour conserver la fraîcheur de la terre
  • Protéger le sol du froid
  • Nourrir le sol et améliorer sa structure
  • Réduire les apports d’eau et donc de limiter les arrosages
  • Protéger et prolonger les récoltes
  • Éviter le désherbage chimique
  • Favoriser la vie microbienne de votre sol
  • Créer un lieu propice aux insectes utiles durant l’hiver, assure Gammvert

Jardin : quels matériaux utiliser pour le pailler ?

De nombreux matériaux organiques ou minéraux (graviers, déchets verts du jardin, copeaux de bois, etc.) peuvent être utilisés en guise de paillis. Il est toutefois conseillé de vous tourner vers les sources locales.

Choisissez-le selon vos végétaux et de la durée de protection recherchée, puis réalisez ces gestes simples :

  • Désherbez avant toute chose la terre pour empêcher la pousse des adventices.
  • Épandez ensuite le paillage en une couche épaisse de 7 cm environ. Étant donné que le paillage organique se transforme en humus, pensez à rajouter régulièrement quelques centimètres.
  • Veillez à ne pas recouvrir le collet des plantes
  • Évitez de pailler par vent fort ou sur un sol gelé, car cela allonge la période de réchauffement
  • Pensez à bien arroser avant et après avoir étalé le paillis

Quelles sont par ailleurs les erreurs à éviter ? Découvrez-les dans notre diaporama.

Erreur n°1 : oublier de pailler en été

1/5
Erreur n°1 : oublier de pailler en été

Durant les fortes chaleurs, il est recommandé d'installer du paillage sur le sol humide, indique Maison & Travaux.

De cette manière, vous conserverez la fraîcheur du sol et limiterez les apports d'eau importants, puisque le paillage en été empêche l’évaporation de l’eau. Vous pourrez ainsi économiser jusqu'à 40% d'eau !

Erreur n°2 : omettre le paillage en automne pour préparer l'hiver

2/5
Erreur n°2 : omettre le paillage en automne pour préparer l'hiver

En hiver aussi, le paillage est nécessaire. Il protège en effet votre sol et vos cultures des intempéries : froid, gel, pluie, neige… Le paillis sert ainsi de couche protectrice.

Erreur n°3 : pailler en terrain gelé

3/5
Erreur n°3 : pailler en terrain gelé

Cette erreur, très fréquente, empêche le sol de se réchauffer. Mieux vaut donc pailler votre jardin avant ou après les gelées et les intempéries. Soit en automne, au printemps ou en été.

Erreur n°4 : choisir le mauvais moment pour pailler

4/5
Erreur n°4 : choisir le mauvais moment pour pailler

La période de paillage doit se choisir avec précaution. En effet, pailler trop tôt lorsque la terre n’est  pas réchauffée, va emprisonner le froid autour des plantes. Trop tard, la plante est déjà développée et le paillis devient difficile à tasser.

Erreur n°5 : choisir le mauvais paillage

5/5
Erreur n°5 : choisir le mauvais paillage

Le choix de la matière est primordial. C’est pourquoi il faut étudier en amont les besoins de vos végétaux et étaler le paillis qui les couvrira. Comme le conseille le site spécialisé Maison & Travaux "préférez par exemple les écorces de feuillus à celles de pin : ces dernières sont trop acides pour certains végétaux". Si vous avez des plantes qui demandent beaucoup d'eau, le paillis de coco ayant un PH neutre et une bonne capacité de rétention d’eau peut être idéal. 

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.