Posséder un jardin, que vous en soyez locataire ou propriétaire, impose un minimum d'entretien. Entre tailler, élaguer, débroussailler, planter… Certaines règles sont à respecter. Explications. 
©Getty Images Istock

1 - Tailler et élaguer

Sauf accords contraires municipaux ou de règlements de lotissement spécifiques*, toutes les haies dont les troncs sont situés à moins de 2m de la propriété de votre voisin ne doivent pas dépasser 2m de hauteur**. Si vous ne les élaguez pas régulièrement, votre voisin peut l’exiger.

Et aussi : de la même manière, votre voisin peut réclamer que vous coupiez les branches de vos arbres qui dépasseraient sur son terrain. Il n’a en effet pas le droit de les couper lui-même.

Sachez-le : si votre terrain et celui du voisin appartenaient autrefois à une seule et même propriété et que des arbres ont été plantés à cette période, l’obligation n’est plus de mise.

En revanche : si vos buissons, des ronces ou de petites racines provenant de votre terrain venaient à déborder sur sa parcelle, il peut les tailler de son côté, sans autorisation, du moment qu’il respecte les limites des propriétés.

* renseignez-vous auprès de votre mairie ou consultez le règlement de votre lotissement.** voir paragraphe 3

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.