Précipitations, températures qui baissent... L'automne amène avec lui son lot d'humidité, qui s'infiltre parfois dans votre maison. Devez-vous allumer vos radiateurs pour limiter ses effets ? Voici ce que vous devez faire avec votre chauffage.
Humidité dans la maison : comment utiliser le chauffage ?

Lorsque le ciel est bleu et que les températures dépassent 25°C, l'humidité n'est vraiment pas un problème. À l'arrivée des beaux jours, vous vivez fenêtres ouvertes et vous laissez les rayons du soleil pénétrer chez vous, ce qui permet à votre domicile d'être bien aéré et à l'air de se renouveler. À l'automne, lorsque le soleil a laissé sa place aux nuages et que les précipitations font leur grand retour, il est plus difficile de laisser l'air froid entrer chez soi, même seulement une dizaine de minutes. Pourtant, c'est essentiel pour ne pas avoir de problèmes d'humidité.

Maison humide : comment faire l'hiver ?

Une maison mal aérée ne peut pas être saine, surtout si elle est humide. Tôt ou tard, des tâches de moisissure apparaîtront sur vos murs donnant sur l'extérieur et près de vos fenêtres, où l'air chaud entre en contact avec la surface froide du dehors. Si ces traces sont localisées, c'est que le problème l'est aussi et qu'il est donc possible d'agir tout de suite, sans réaliser de gros travaux. Comme Planet vous l'expliquait dernièrement, il existe des moyens naturels pour lutter contre l'humidité ambiante chez soi. 

En plein hiver, on peut être tenté d'augmenter son chauffage pour empêcher l'humidité de s'installer. Si vous ne voulez pas vous retrouver dans un sauna, on vous déconseille fortement de ne pas dépasser les 19°C dans une chambre et 21°C dans la pièce de vie. Attention, si votre maison n'est pas bien isolée, alors vos radiateurs ne règleront pas le problème, car vous aurez une déperdition d'énergie assez importante. Le chauffage ne peut donc pas être la solution à l'humidité dans la maison, il peut en limiter l'apparition, si vous adoptez les bons réflexes. Découvrez lesquels dans la diaporama ci-dessus.

Choisir le système de chauffage le plus adapté

1/5
Choisir le système de chauffage le plus adapté

Avant de chauffer sa maison, encore faut-il avoir le système le plus adapté. En effet, si la puissance de vos radiateurs n'est pas assez forte pour la surface de votre maison, alors vous ne pourrez pas régler vos problèmes d'humidité. Faites appel à un professionnel qui viendra mesurer la puissance de vos équipements et vous dire ce dont vous aurez réellement besoin.

Installer des têtes thermostatiques

2/5
Installer des têtes thermostatiques

Les robinets thermostatiques ont comme avantage de choisir seuls s'ils chauffent votre radiateur ou non. Il vous suffit de régler la température choisie pour une pièce (par exemple 19°C dans une chambre) et, grâce à une sonde, votre radiateur réduira son arrivée d'eau chaude dès qu'elle sera atteinte. En cas d'humidité dans la maison, cela vous permet de mieux maîtriser la température chez vous et donc d'éviter les écarts de température qui peuvent agraver la situation.

Ne pas créer de variation de température

3/5
Ne pas créer de variation de température

Lorsqu'il fait froid le matin, mais chaud l'après-midi, vos radiateurs ne savent plus ou donner de la tête. Résultat, vous avez de fortes variations de températures chez vous, ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour vos problèmes d'humidité. En effet, évitez au maximum les grands écarts entre deux moments de la journée.

Fermer les rideaux avant la nuit

4/5
Fermer les rideaux avant la nuit

Pour garder la chaleur chez vous, et donc lutter contre l'humidité, pensez à garder vos rideaux fermés dès que la nuit tombe et que la lumière du jour ne peut plus réchauffer votre intérieur. Cela vous évitera de perdre bêtement de la chaleur.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.