De plus en plus de Français pratiquent le compostage des déchets, mais tous ne connaissent pas les bons gestes à adopter pour un compost de qualité. Voici 6 erreurs à ne surtout pas faire.
Compost : les 6 erreurs à ne surtout pas faire

Les Français sont de plus en plus nombreux à se lancer dans le recyclage de leurs déchets. Selon une étude publiée en 2021 par l’entreprise de fabrication d’emballages biodégradables TIPA, via Ipsos Digital, 45% des habitants de l’Hexagone disent composter et près de 9 sondés sur 10 le feraient si on leur en donnait les moyens. Ecologique et économique, cette pratique est "un procédé de transformation aérobie de matières fermentescibles [permettant] l’obtention d’une matière fertilisante", selon la définition de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).

Une manière de revaloriser les 18 millions de tonnes de biodéchets produits chaque année en France, soit 40% des ordures ménagères envoyées en décharge ou incinérées, d’après les chiffres de l’agence, en créant votre propre engrais.

Mais lorsque l’on se lance, on ne connaît pas forcément les bons gestes à adopter pour un compost de qualité. Découvrez dans notre diaporama les six erreurs à ne surtout pas faire avec votre composteur.

Le lombricompostage, idéal pour ceux qui n’ont pas de jardin

Si vous avez peu de place dans votre jardin ou que vous n’en avez pas, vous pouvez opter pour le lombricompostage ! Comme son nom l’indique, il s’agit du compostage des déchets grâce à des lombrics. Il suffit de placer les vers de terre dans une boîte, appelée lombricomposteur, puis d’y mettre quotidiennement vos déchets biodégradables, découpés en petits morceaux. Les vers les digéreront et rejetteront un engrais inodore.

"Les vers sont en mesure de manger l’équivalent de leurs poids par jour de matière organique et réduisent pas 5 le volume initial qu’ils ont absorbé", détaille le spécialiste du recyclage Eco-Worms. Peu encombrante, cette technique vous permettra de réaliser votre compost, même en habitant en appartement !

Mettre tous les déchets dedans

1/6
Mettre tous les déchets dedans

Si la plupart des déchets de cuisine et de jardin peuvent aller être recyclés, il ne faut pas mettre tout et n’importe quoi dans son composteur. Parmi les éléments à ne jamais mettre au compost : les huiles et les graisses, la viande et le poisson, les cendres de charbon ou encore le contenu du sac d’aspirateur.

Attention également à ne pas y mettre uniquement vos épluchures, qui risqueraient de le rendre trop humide. Selon Consoglobe, pour un bon compost, l’idéal est un mélange composé à 40% de déchets verts (épluchures, herbes fraîches, marc de café…) et de 60% de déchets bruns (feuilles mortes, papier journal, brindilles…).

Ne pas le placer au bon endroit

2/6
Ne pas le placer au bon endroit

Attention à ne pas négliger l’emplacement de votre bac à compost ! Selon Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères (SITOM) Sud-Rhône, il doit être placé sur une surface plane, à même la terre, à l’ombre et à l’abri du vent. SITOM conseille également de le mettre à proximité de la maison, pour faciliter les allers-retours quotidiens.

Le suralimenter

3/6
Le suralimenter

Un bon compost est un compost équilibré. C’est pourquoi il ne faut pas y mettre les aliments en trop grosses quantités. Trop de déchets organiques risqueraient de rendre votre compost trop humide et d’en altérer la qualité. 

Ne pas le mélanger

4/6
Ne pas le mélanger

Pour que le compost puisse respirer et bien fermenter, l’oxygène étant indispensable à la dégradation des matières organiques, pensez à le mélanger régulièrement, « idéalement une fois par semaine », selon Consoglobe.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.