Économique, discret et efficace, le chauffage au sol présente aussi quelques inconvénients. Voici les plus et les moins de ce système.
Chauffage au sol : les avantages et les inconvénients

Lors des matins d’hiver, la pénombre qui s’éternise peut rendre le réveil difficile. Le froid dans la maison aussi peut décourager à sortir du lit : quoi de plus désagréable que de poser le pied sur un plancher gelé ? Mais il existe un moyen de remédier au problème : le chauffage au sol. Déjà plus de 5 millions de foyers français en sont équipés selon IZI by EDF. Intégré au plancher de la maison, il permet de diffuser une douce chaleur, qui se répartie de façon homogène dans la pièce. "Bien qu’ils soient particulièrement compatibles avec le carrelage et les sols en pierre", indique la plateforme, les chauffages au sol actuels sont adaptés à tous les revêtements de sol et l’utilisation des différentes formes d’énergies (gaz, fioul, géothermique, électrique, solaire…).

Les différents types de chauffage au sol

Comme l’expliquer le fournisseur d’énergies vertes Engie, il existe deux familles de planchers chauffant :

  • Le chauffage au sol électrique : il repose sur un réseau de câbles chauffants, semblables à des résistances électriques, placés sous le plancher et quadrillant la pièce. Comme les radiateurs classiques, il est relié au réseau électrique du logement.
  • Le chauffage au sol hydraulique : il consiste à faire circuler de l’eau chaude dans un circuit de tuyaux, "placé entre la chape de béton et des panneaux isolants recouverts par votre carrelage ou votre parquet", indique Engie. Il est relié à une chaudière à gaz ou une pompe à chaleur.

Si le chauffage au sol, qu’il soit électrique ou hydraulique, présente de nombreux avantages, il a aussi quelques inconvénients. Découvrez les plus et les moins de ce système dans notre diaporama !

Avantage 1 : un confort optimisé

1/8
Avantage 1 : un confort optimisé

Le principal avantage du chauffage au sol est le confort ! En effet, selon IZI by EDF, "il permet une diffusion homogène de la chaleur dans l’ensemble de votre logement, évitant ainsi les zones froides". Même en plein hiver, le sol reste tiède : terminé, les pieds gelés au réveil !

Avantage 2 : un chauffage invisible et silencieux

2/8
Avantage 2 : un chauffage invisible et silencieux

Alors que les radiateurs muraux prennent de la place et sont parfois bruyants, le chauffage au sol, lui, est complètement invisible et silencieux. Il permet ainsi de libérer de l’espace dans vos pièces et facilite l’aménagement de celles-ci.

Avantage 3 : des économies d’énergie

3/8
Avantage 3 : des économies d’énergie

Selon Engie, le chauffage au sol ne dépasse pas 40°C, quand les radiateurs classiques peuvent atteindre 70 à 90°C et "ne chauffent qu’une zone limitée". Ce système permet donc de faire de grandes économies d’énergie et donc, d’abaisser les factures de chauffage !

Avantage 4 : il est convertible en climatisation

4/8
Avantage 4 : il est convertible en climatisation

Comme l’indique Engie, certains chauffages au sol sont réversibles : ils peuvent se transformer en climatisation en été.  Dès que les températures augmentent, de l’eau froide remplace l’eau chaude dans les tuyaux, rafraîchissant ainsi votre logement.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.