La résidence service et la Marpa sont des solutions alternatives à la maison de retraite. Découvrez le principe de ces résidences et leurs différences.
iStockIstock

Résidence service et Marpa, des alternatives à la maison de retraite

Publicité

Les personnes âgées qui souffrent d’une légère perte d’autonomie doivent être mieux encadrées, sans pour autant se rendre dans une maison de retraite qui s’occupe davantage des personnes dépendantes. Le but de la résidence service et de la Marpa est de proposer une alternative à ces personnes encore autonomes, qui souhaitent avoir leur propre logement tout en profitant de services et d’activités. Dans ces résidences, il est possible de vivre de manière indépendante, tout en profitant d’un lieu sécurisé et de services collectifs. Les personnes âgées peuvent ainsi aménager comme elle le souhaite leur intérieur, participer aux animations et se restaurer. La résidence service et la Marpa permettent également de retarder l’entrée en maison de retraite.

Publicité

Les différences entre résidence service et Marpa

La résidence service et la Marpa proposent les mêmes types de services, mais diffèrent sur certains points. Les Marpa (maisons d’accueil rurales pour personnes âgées) ont été créées dans les années 1980 pour proposer à des personnes assez autonomes un autre établissement que la maison de retraite. Elles proposent 24 places au maximum et accueillent les personnes de plus de 60 ans dans des zones rurales, tout en restant proches d’un bourg accessible à pied. Des aides financières peuvent être attribuées si besoin. La résidence service, quant à elle, est un établissement situé en zone urbaine qui peut accueillir jusqu’à 80 personnes ayant une grande autonomie. Ce type d’établissement s’adresse plutôt à des personnes aisées, mais il est tout de même possible d’obtenir des aides publiques pour y emménager.