Les 577 députés de l'Assemblée nationale seront élus les 12 et 17 juin prochains via un scrutin majoritaire à 2 tours et par circonscriptions. Planet vous dit tout sur les candidats et les enjeux de cette élection.
Législatives 2022 : dates, candidats, résultats… Tout sur l’électionIstock
Sommaire

Deux mois après l’élection présidentielle qui a vu la réélection d’Emmanuel Macron, les élections législatives 2022 auront lieu les 12 et 19 juin prochains afin d’élire les futurs députés qui siègeront à l’Assemblée nationale. Les Français seront donc une nouvelle fois appelés aux urnes pour élire, pour chacune des 577 circonscriptions de métropole, d'outre-mer et de l'étranger, un député qui siégera à l'Assemblée nationale. 

Si cette élection est souvent éclipsée par la présidentielle, il s’agit pourtant d’un scrutin fondamental à de multiples égards, surtout depuis la nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES) qui a lancé sa campagne sous la houlette de Jean-Luc Mélenchon. “C’est la première fois depuis 25 ans qu’un accord général intervient entre les forces traditionnelles de la gauche”, a tenu à rappeler le patron des Insoumis à la Convention de la NUPES ce samedi 7 mai. 

Législatives : comment vote-t-on pour ce scrutin ?

Les élections législatives servent à élire les députés qui siègent à l'Assemblée nationale. Comme le précise service-public.fr, ils sont élus au suffrage universel direct par les électeurs français inscrits sur les listes électorales. Le mode de scrutin est un scrutin majoritaire à 2 tours et par circonscriptions. Les élections législatives ont la particularité d’être un scrutin national, puisqu’on élit les représentants qui siègeront à l’Assemblée nationale, mais il est pourtant organisé par circonscriptions à l’échelle locale. Comme pour l’élection présidentielle, le scrutin est uninonimal puisqu’on élit une personne et pas une liste. Pourtant, la qualification du candidat élu diffère de la présidentielle. 

En effet, pour être élu au premier tour des législatives, un candidat doit obtenir plus de 5% des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal à 25% du nombre des électeurs inscrits.

Si aucun candidat n'est élu dès le premier tour, un second tour est organisé une semaine plus tard.

Législatives : quels sont les enjeux de ces élections ?

Pour les législatives 2017, 57,36% des électeurs n'étaient pas aller voter, un record depuis 1958. Si ces élections s’illustrent malheureusement souvent par une très forte abstention, il faut rappeler qu’un Président élu ne peut rien mettre en œuvre de sa politique sans avoir obtenu la majorité à l’Assemblée nationale. Selon la Constitution, c’est bien le gouvernement qui décide de la politique du pays et c’est l’Assemblée qui vote obligatoirement les lois. Si les députés élus aux législatives ne sont pas issus du même bord politique que celle du président de la République, le Premier ministre et le gouvernement devront être de la même famille politique que l’Assemblée. On appelle cela la cohabitation et cela s’est déjà produit trois fois sous la Ve République (1986-1988, 1993-1995 et 1997-2002).

Suivez l’actualité des législatives 2022 : 

20/06 - Législatives 2022 : Macron perd sa majorité face à la Nupes, percée historique du RN

C'est une vértiable glifle pour Emmanuel Macron. Deux mois après sa réélection, le président de la République a perdu sa majorité absolue à l'Assemblée, avec 245 sièges sur les 577 de l'Assemblée. Emmanuel Macron a perdu des grands ténors de la Macronie comme le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand ou Christophe Castaner, éliminés. "Le peuple a décidé d'envoyer un très puissant groupe parlementaire de députés RN à l'Assemblée, qui devient ainsi un peu plus nationale", a commenté Marine Le Pen. Passé de 8 députés à 89, le parti de Marine Le Pen va pouvoir former le premier groupe d'opposition. Une performance inédite pour le parti d'extrême droite. Selon un décompte de Libération, seuls 11% des candidats Ensemble ! battus au premier tour avaient clairement appelé à voter pour le finaliste opposé au RN.

17/06 - Vers un record d'abstention au 2nd tour ?

S'oriente-t-on vers une abstention record pour ces légilastives 2022 ? Oui si on en croit la dernière enquête d’Ipsos Sopra-Steria réalisée pour le Cevipof, la Fondation Jean- Jaurès et Le Monde publiée ce mercredi 15 juin. En effet, l’abstention pourrait atteindre ce dimanche 18 juin entre 52% et 56%, avec un point moyen à 54%, très au-delà des 51,3% du 11 juin 2017, qui est le précédent record pour un premier tour de législatives. Pour rappel, pour le premier tour du scrutin, l'abstention a été particulièrement forte chez les 18-24 ans (69%) et les 25-34 ans (71%). 

13/06 - La NUPES en tête devant Ensemble ?

À l'issue du premier tour des législatives, la Nupes arrivait en tête du premier tour avec 26,20% des voix, devant Ensemble à 25,80%.  C'est ce qu'il ressortait en tout cas des premiers résultats de l’institut Elabe pour BFMTV et l’Express.  Ensemble arrivait deuxième avec 25,80% des voix devant le RN avec 19,10% des voix et LR-UDI avec 11,10%. 

La majorité présidentielle et l'union de la gauche seraient finalement dans un mouchoir de poche selon les résultat définitifs publiés dans la nuit par le ministère de l'Intérieur. Ensemble aurait en réalité remporté 25,75% des voix dimanche, contre 25,66% pour la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes). Des chiffres qui sont pourtant vivement contestés par la Nupes, mais défendus par l'exécutif. Le parti de Jean-Luc Mélenchon assure que le ministère de l'Intérieur retire "du résultat de la Nupes les candidats qui étaient pourtant investis ou soutenus officiellement par notre alliance". "Tout ça c'est fait pour masquer que le parti macroniste a une lourde défaite", a assuré Jean-Luc Mélenchon ce lundi 14 juin sur le plateau du 20 heures de France 2. "Je sais que c'est une manœuvre", a-t-il insisté. Pour sa première interview après ce premier tour, le leader des Insoumis a dénoncé la "bidouille" du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. 

10/06 - Législatives : le Président n'aurait pas la majorité

Selon la dernière projection de l'Ifop, Emmanuel Macron n'obtiendrait pas de majorité absolue à l'issue des élections. L'union de gauche rassemblerait 26% des voix (+1 depuis le 31 mai), contre 25% (-2) pour le groupe Ensemble!. Une dynamique positive qui à de quoi inquiéter la majorité présidentielle à une semaine du scrutin. Un sondage Opinion Way pour Les Echos du 1e juin dernier assurait que seulement 45 à 47% des sondés étaient certains d'aller voter au 1e tour le 12 juin prochain.

07/06 - Manuel Valls éliminé dès le premier tour

Une semaine avant le reste de la France, les résultats du premier tour des élections législatives des 11 circonscriptions des Français de l'étranger ont été dévoilés ce dimanche 5 juin. La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) est parvenue à se qualifier dans dix des 11 circonscriptions des Français de l'étranger. Un vrai succès pour l'Union de la gauche puisque c'est deux fois plus que les candidats de gauche lors des élections législatives de 2017. Une union dont a fait les frais l'ancien Premier ministre Manuel Valls. Investi par la majorité présidentielle, il a été éliminé dès le premier tour  derrière le candidat de l'union de la gauche, Renaud Le Berre, en tête avec 27,24%, et le député sortant Stéphane Vojetta (25,39%), candidat dissident. "Si la dissidence et la division ont semé la confusion, je ne peux pas ignorer mon score et le fait que ma candidature n'a pas convaincu", a déclaré l'ancien Premier ministre sur Twitter, avant de quitter le réseau social face aux moqueries des internautes. 

27/05 - Comment voter par procuration ?

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 12 et 19 juin 2022.  Toutefois, sachez que si vous êtes en vacances ou indisponibles ce jour-là, il est possible de confier le soin à un autre électeur de voter à votre place en réalisant une procuration pour un ou deux tours du scrutin. La dé marche est très simple et rapide et peut se faire au commissariat de police ou au tribunal d’instance, ou à la gendarmerie. Il vous suffit de vous menir de votre pièce d'identité et de votre numéro d'électeur et de remplir un document pour préciser à qui vous donner procuration pour voter à votre place. On vous demandera son numéro d’électeur, nom, prénom, date et lieu de naissance et adresse postale. Vous pouvez également faire votre demande en ligne sur le site  https://www.maprocuration.gouv.fr/ mais elle devra être validée au commissariat, à la gendarmerie ou au consulat pour faire vérifier votre identité.

22/05 - Législatives : les ministres battus devront démissionner

Les ministres candidats aux élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin prochains, devront démissionner en cas de défaite.  La tradition républicaine et règle édictée en 2017 est maintenue", a en effet affirmé l'Élysée à franceinfo. Le gouvernement nommé ce 20 mai et composé de 28 ministres compte 15 candidats aux législatives qui seront donc concernés par cette règle. C'est notamment le cas de la Première ministre elle-même Elisabeth Borne. Elle est pour la première fois candidate dans la 6e circonscription du Calvados. Gérald Darmanin, renouvelé à l'Intérieur, serait également forcé de se contraindre à la démission en cas d'échec aux législatives. Pour rappel, il est candidat dans la 10e circonscription du Nord,  où il avait déjà été élu entre 2012 et 2016 mais sous l'étiquette UMP. 

16/05 - Éric Zemmour sera candidat dans le Var

S'il a longuement hésité à se présenter, le leader du parti Reconquête sera finalement candidat aux législatives dans la 4e circonscription du Var, où il avait rassemblé près de 15% des voies à l’élection présidentielle. Le candidat de Reconquête s'est rendu ce vendredi 13 mai à Sainte-Maxime pour y débuter sa campagne de terrain dans les allées du marché de la petite commune. "Je parlerai aux citoyens comme j'ai parlé pendant la présidentielle, je leur parlerai de la France, de leur identité et de leurs conditions matérielle", a-t-il déclaré auprès de Var Matin

10/05 - Législatives 2022 : Taha Bouhafs renonce à se présenter

“Continuez à vous battre. Pour ma part, j’ai essayé mais je n’y arrive plus.” Le journaliste et militant Taha Bouhafs, investi par la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) dans la 14e circonscription du Rhône, a annoncé le retrait de sa candidature aux législatives dans un communiqué publié sur Twitter dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 mai. “J’aurais aimé tenir bon, j’aurais aimé vous rendre fier. […] J’ai été soutenu, pas assez pour tenir, mais assez pour être reconnaissant”, a expliqué le jeune homme de 25 ans.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.