Le taux de participation au second tour des élections législatives est de 35,33% à 17 heures. La participation est forte baisse comparée à celle du premier tour à la même heure (40,75%) et à celle du second tour des élections législatives de 2012 (46,42%)

Ce dimanche 18 juin, marque le second scrutin des élections législatives 2017. 572 duels et une triangulaire sont prévus sur l'ensemble du territoire. Cette élection est cruciale pour certains membres du gouvernement comme Bruno Le Maire ou Richard Ferrand qui sont des ministres candidats. En cas de défaite, ils perdront leur ministère.

Quelques ténors de la politique hexagonale jouent également gros. C'est le cas de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate Les Républicains dans la 2e circonscription de Paris. Néanmoins, une question se pose : est-ce que les électeurs se mobiliseront ? Lors du premier tour des législatives, le taux d'abstention s'élevait à 51,29%. Un record depuis les débuts de la Vème République.

17 h 00 : Le taux de participation s'élève à 35,33%. Il est en forte baisse comparé à celui du premier tour des élections législatives (40,75%) et à celui du second tour des législatives de 2012 (46,42%). 

14 h 45 : Benoît Hamon, a voté dans son bureau de vote des Yvelines. L'ancien ministre de l'Éducation nationale a été éliminé dès le premier tour des élections législatives le dimanche 11 juin. Le candidat socialiste avait alors reccueilli 22,59 % des voix, derrière la candidate de La République en marche, Nadia Haï, (32,98 %) et celui des Républicains, Jean-Michel Fourgous (23,09 %).

 

13 h 50 : Élection retardée pour cause de pénurie d'assesseurs. Selon une information du Parisien, la moitié des 30 bureaux de vote de la ville de Bondy (Seine-Saint-Denis) n'ont pas pu ouvrir leurs portes à 8 heures ce dimanche car les candidats finalistes n'ont pas réussi à mobiliser assez d'assesseurs. Ce problème a concerné les 9e et 10e circonscriptions de la Seine-Saint-Denis Peu avant 10 heures, la situation est revenue à la normale. 

13 h 10 : Marielle de Sarnez, ministre en charge des Affaires européennes a voté à Paris. Au premier tour des législatives, elle est arrivée en tête avec 40,6 % des voix devant le candidat LR Francis Szpiner (16,7%).

12 h 30 : Manuel Valls, ancien Premier ministre, a voté à Évry (Essonne). Il est candidat à sa propre succession dans la 1ere circonscription de l'Essonne où il est opposé à la candidate de la France insoumise Farida Amrani. Pour ces élections législatives 2017, l'ancien Premier ministre se présente sans étiquette. Il est député de la 1ere circonscription de l'Essonne depuis 2002. 

12 h 00 : Le taux de participation est de 17,75% à midi. Elle est en baisse comparée à celle du premier tour. En 2012, le taux de participation au second tour des élections législatives à midi s'élevait à 21,41%. En tête des départements ayant le plus voté : le Gers (27,50%), la Corrèze  (27,38%) et le Cantal (27,10%). Paris et certains départements de la région parisienne restent les mauvais élèves pour ce second tour des législatives. À midi, à peine 10% des électeurs ont fait le déplacement dans ces territoires. 

 11 h 04 : Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a voté à Évreux (Eure). Après deux mandats sous l'étiquette Les Républicains, Bruno Le Maire se présente sous la bannière la République en Marche. Lors du premier tour, le ministre candidat de la 1ere circonscription de l'Eure a recueilli 44,46% des voix. Comme les autres ministres candidats, Bruno Le Maire perdra son poste au gouvernement s'il n'est pas élu député ce dimanche. 

11 h 02 : François Baroin, chef de file Les Républicains et sénateur-maire de Troyes (Aube) a voté dans sa ville

11 h 00 : L'ancien président de la République, François Hollande a voté à Tulle (Corrèze) après un habituel bain de foule. 

10 h 56 : Marine Le Pen, candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais et présidente du Front national a voté à Hénin-Beaumont. 

10 h 50 : François Bayrou, ministre de la Justice, a voté  dans son fief de Pau (Pyrénées-Atlantiques) 

9h00 : Emmanuel Macron a voté au Touquet (Pas-de-Calais). Il a quitté la ville directement après son vote et a pris un hélicoptère direction Paris pour présider  la cérémonie commémorative de l'appel du 18 juin  au Mont-Valérien. Emmanuel Macron n'était pas accompagné de sa femme Brigitte Macron, qui devrait voter un peu plus tard dans la journée.

Publicité
8h30 : le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, ont voté simultanément. Le premier au Havre (Seine-Maritime) et le second à Motreff (Finistère). Richard Ferrand joue gros. Il fait partie des ministres candidats qui doivent absolument gagner leur siège à l'Assemblée afin de conserver leur place au gouvernement. Candidat dans la 6e circonscription du Finistère, le ministre a remporté le premier tour avec 33,93% des suffrages devant la candidate Les Républicains Gaëlle Nicolas.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité