Ces stars victimes d'usurpation d'identité
Il n'y a pas que le commun des mortels qui peut être victime d'une usurpation d'identité, les célébrités sont elles aussi victimes de ce méfait qui peut parfois leur coûter très cher.

Aujourd'hui, rares sont les stars à ne pas avoir un compte sur les réseaux sociaux. Que ce soit sur Instagram, Facebook, Twitter ou encore TikTok, nombreuses sont les célébrités à partager leur quotidien, leurs joies, leurs peines, leurs réflexions avec leurs fans.

Mais pour les stars, cela peut vite tourner au cauchemar. Ces dernières années, on ne compte plus le nombre de personnalités qui se sont vues usurper leur identité sur la toile. Des personnes mal intentionnées, utilisent la notoriété de certaines célébrités afin de soutirer de l'argent aux fans de ces dernières. Pour ce faire, ces escrocs créent de faux comptes et se font passer pour des stars afin de rentrer directement en contact avec les internautes pour les arnaquer. Ces derniers pensent avoir remporté un concours pour gagner un smartphone dernier cri, une console, un billet de spectacle ou une photo dédicacée... Mais comme le révèle une enquête publiée en juillet 2018 par Les Décodeurs Monde, pour recevoir ce cadeau, les internautes doivent appeler un numéro... surtaxé.

La victime passe alors l'appel, "récupère un code et le remet au vendeur pour qu’il puisse récupérer auprès de l’éditeur du numéro surtaxé la somme générée par l’appel, moins la commission de l’opérateur téléphonique et de l’éditeur de numéros", expliquent nos confrères. Mais au bout du compte, la victime ne verra jamais la couleur de son cadeau, seulement celle d'une facture de téléphone salée. 

"C’est tout simplement dégueulasse !"

Une mésaventure qu'ont récemment rencontré Patrick Bruel, Julien Courbet, Michel Cymes, Laurence Boccolini ou encore Alessandra Sublet... "Je ne suis pas le seul artiste à en avoir marre. Beaucoup d’artistes se plaignent. C’est tout simplement dégueulasse", s'indignait Patrick Bruel, dimanche 30 mai 2021, sur l'antenne de RFM. "Il n’y a pas un artiste qui va vous demander de l’argent. Il n’y a pas un artiste qui va vous demander des avantages pour ceci ou cela", a martelé le chanteur. 

Découvrez toutes les affaires d'escroqueries dont ont été victimes les stars françaises dans notre diaporama.         

Laëtitia Milot

1/23
Voir cette publication sur Instagram

Alors que l'actrice Laëtitia Milot s'est rendue en séminaire avec l'association Endofrance, une abonnée lui a révélé avoir été victime d'un compte frauduleux qui usurpait son identité afin de soutirer de l'argent à ses fans.

Sous l'une des récentes publication de la comédienne, l'abonnée a écrit : "Est-ce normal qu'on me demande 500 euros pour faire parti du fan club de Laëtitia ?", ce à quoi la star a répondu : "ah non … attention aux comptes fake". L'abonnée a affirmé que "sur TikTok, avec ton compte, on m'a demandé 500 euros pour avoir la carte fan club pour pouvoir te voir et de parler. Quelqu'un usurpe ton identité".

L'arnaque est bien rodée puisque "certains s'amusent à créer des comptes avec son nom ou qui y ressemblent mais malheureusement elle n'y peut rien. Vérifiez simplement en allant sur le compte concerné, vous verrez qu'il n'y a pas la coche bleue", a répondu un autre fan de la comédienne.

Le 24 octobre 2022, l'actrice a publié une vidéo en story sur son compte Instagram dans laquelle elle met en garde ses fans. "Coucou tout le monde ! Je tiens à faire cette vidéo pour vous dire de faire très très très attention sur Instagram. Il y a beaucoup de faux comptes qui usurpent mon identité et ce sont de vraies arnaques ! Donc beaucoup d’entre vous se sont fait avoir, faites juste très attention s’il vous plait." Elle profite pour rappeler que son "seul compte officiel c’est laetitiamilotofficiel", profil par ailleurs certifié par Instagram.

Julien Courbet

2/23
View this post on Instagram

Habituellement, Julien Courbet vient en aide aux victimes d'arnaque dans son émission Ça peut vous arriver. Mais cette fois, c'est l'animateur lui-même qui fait les frais d'une usurpation d'identité. Si pour le présentateur de Capital, les préjudices sont minimes, on ne peut pas en dire autant de Pascale, une grande fan de Julien Courbet, qui s'est fait avoir par la personne qui se faisait passer pour la célébrité.

Comme le rapportent nos confrères de RTL, Pascale, qui écoute tous les jours Julien Courbet à la radio et ne rate jamais un de ses passages télévisés, laisse un message sur la page Facebook officielle de l'animateur pour l'avertir qu'on lui a demandé de payer pour assister à l'une de ses émissions. Surprise, quelques minutes plus tard, elle reçoit un message privé d'une personne qui serait Julien Courbet lui-même. Persuadée d'échanger avec le présentateur, Pascale lui demande une photo dédicacée...

L'usurpateur lui communique alors le mail d'un certain François Bédia qui se fait passer pour le manager de la star. Ce dernier lui réclame 50, puis 100 euros pour obtenir le fameux cliché dédicacé. Une somme que Pascale va verser sans réfléchir tout en continuant parallèlement à échanger avec son animateur préféré. 

À force de discuter du matin au soir avec le faux Julien Courbet, cette auditrice de la star de RTL va progressivement commencer à éprouver des sentiments pour son arnaqueur qui va alors vouloir profiter de l'affection que lui porte sa correspondante. L'homme va alors lui demander de l'aider financièrement afin de régler la prétendue hospitalisation de sa fille Lola (véritable nom de l'enfant de Julien Courbet. NDLR). Ce n'est que quand la personne se faisant passer pour l'animateur lui réclame 800 euros afin de payer les ouvriers pour la construction de leur maison commune que Pascale se rend compte qu'elle a affaire à un usurpateur. En effet, elle n'a échangé avec l'escroc que par message.

Au total, la victime de cette escroquerie a perdu 150 euros et a témoigné le 26 mai dans Ça peut vous arriver afin d'éviter que cela n'arrive à d'autres.

Plus récemment, Julien Courbet a de nouveau été victime d'une usurpation d'identité. Un homme se faisant passer pour lui, réclamait des montants astronomiques contre des autographes, rapporte Yahoo. "Un jour, une amie m’appelle en me disant : ‘Julien, j’ai une nièce qui était en contact avec toi sur Skype à 21h. J’ai été voir, et effectivement il y avait un Julien Courbet qui discutait avec elle. Au bout d’un moment, il lui dit ‘si tu veux je peux te faire rencontrer des gens de la télé, veux-tu un autographe ?". L'animateur a rapidement fait savoir à ses fans qu'il ne fallait en aucun cas envoyer de l'argent à quiconque proclamait être Julien Courbet. 

Patrick Bruel

3/23
View this post on Instagram

Invité sur le plateau de 50' inside ce samedi 29 mai puis de Pascal Nègre sur RFM, dimanche 30 mai, Patrick Bruel a lancé un large appel à la prudence sur les réseaux sociaux. Dernièrement, le chanteur aurait été la victime d'escrocs sur la toile, à l'instar de nombreuses autres célébrités. 

L'interprète de Place des grands hommes, ce serait rendu compte que des personnes mal intentionnées se faisaient passer pour lui sur les réseaux sociaux afin de soutirer de l'argent à ses fans. "Un vrai problème, qu’il faut prendre au sérieux", a-t-il déclaré face à Nikos Aligas, samedi 29 mai 2021.

Patrick Bruel a alors invité les internautes à la plus grande vigilance lorsqu'ils sont approchés par des célébrités sur les réseaux sociaux. "Il faut suivre la pastille bleue", a-t-il commencé par signaler avant d'expliquer que "si vous voyez des comptes à 2 000, 3 000, 4 000 ou 5 000 abonnés, ce n’est pas ça, ce n’est pas nous". Le chanteur a ensuite précisé qu'il n'a "jamais demandé d’argent à qui que ce soit" et ne le fera "jamais".

Dimanche 30 mai, dans l'émission de Pascal Nègre sur RFM, Patrick Bruel est revenu une fois de plus sur ce fléau qui semble l'agacé au plus haut point. "Je ne suis pas le seul artiste à en avoir marre. Beaucoup d’artistes se plaignent. C’est tout simplement dégueulasse !"

Michel Cymes

4/23

Michel Cymes est en colère et il le fait savoir. Interrogé dans l’émission Vrai ou fake diffusée sur Franceinfo, et relayée le 13 juillet 2020 sur les réseaux sociaux, le célèbre médecin et animateur télé a poussé un coup de gueule contre Facebook. 

Depuis quelque temps, le sexagénaire est victime d’une usurpation d’identité, prêtant son visage (contre son gré) à des annonces vantant les mérites de produits amincissants. Une mésaventure qui le met hors de lui. "Je ne suis associé en rien à cette publicité qui est une véritable arnaque avec usurpation d’identité, parce que l’on se sert de mon nom, et de ma photo pour faire croire que c’est moi qui réponds aux gens qui posent des questions", s’insurge-t-il face à nos confrères.

Un problème récurrent qui pullule sur le réseau social crée par Mark Zuckerberg, comme le précise le journaliste Julien Pain. Toujours dans l’interview, Michel Cymes a expliqué avoir demandé au géant américain de supprimer ces publicités mensongères du site, mais la tâche s’annonce plus compliquée que prévu. "On a alerté Facebook, on les a appelés. Ils ont dit : 'Ok, on comprend, on va bloquer ces messages'", indique le spécialiste en ORL avant de poursuivre. "Alors ils ont dû bloquer les messages, mais depuis qu’ils les ont bloqués, il y en a de plus en plus qui sont visibles".

Pour autant, l’acolyte d’Adriana Karembeu ne compte pas se laisser faire et tient Facebook pour responsable de ces terribles agissements à son encontre. "Si demain quelqu’un meurt, et ils se retournent contre Facebook parce qu’ils ont laissé passer une publicité qui a entrainé la mort de quelqu’un, c’est Facebook qui va être responsable. Il serait temps qu’ils se réveillent".

Voir la suite du diaporama

Laurence Boccolini

5/23
View this post on Instagram

Trop c'est trop ! Le 1er juillet 2020, Laurence Boccolini a poussé un coup de gueule sur ses réseaux sociaux après avoir été accusé de faire la publicité de produits minceurs. L'animatrice phare de TF1 a été victime de plusieurs usurpations d'identité, notamment pour des publicités diffusées sur Facebook. Face aux nombreuses critiques à son encontre, la star a tenu à mettre les choses au clair.

"Je me fais insulter, critiquer et accuser de faire de la pub pour des produits miracles à longueur de journée. Merci facebook france qui renvoie la balle à sa maison mère en irlande en fait tout le monde s’en fout. Pendant ce temps les gens sont arnaqués de 198 euros uniquement sur leur naïveté. Je passe mes journées à leur répondre que je n’y suis pour rien. je reçois des messages d’utilisateurs de facebook me disant qu’ils essayent de SIGNALER ces arnaques mais que @facebook leur dit : trop de signalements vous n’avez qu’à bloquer!", a-t-elle écrit et d'ajouter : " Ils sont les supports de ces arnaques et sont donc responsables EUX et pas moi ou tous ces gens connus qui se font voler leur image. Bref ça sent l’assignation... Les tribunaux EUX peut être arriveront à protéger les utilisateurs de facebook et à demander à ce support de mettre un peu d’ordre dans ce long trop trop long jeu de cache-cache...C’est une honte absolue (...) Il va vraiment falloir prendre vos responsabilités ça fait des années que j’encaisse maintenant je vais attaquer".

Jenifer

6/23
View this post on Instagram

Jenifer est l’une des artistes françaises les plus suivies sur les réseaux sociaux. Un statut qui ne l’épargne pas de nombreuses intrusions dans sa vie privée. À l’image d’un individu qui a tenté de se faire passer pour la chanteuse de 38 ans, avant d’être démasqué par un compte fan @actujen sur Instagram.

"Attention encore des fakes sur Jenifer qui circule sur Facebook, ce compte envoie des messages se faisant passer pour Jenifer, like et commente des publications... bref allez signaler !", a averti cette internaute auprès des fans. Une mésaventure à laquelle n’a pas encore réagi la lauréate de Star Academy, qui vient de se lancer dans la décoration d’intérieur.

Clémence Botino

7/23
View this post on Instagram

Le 12 mai 2020, Clémence Botino, Miss France 2020, a eu la désagréable surprise de découvrir qu'elle avait été victime d'une usurpation d'identité.

En effet, un faux compte Instagram s'est fait passer pour elle afin de faire gagner des iphones sur les réseaux sociaux. En story Instagram, le sublime miss a tenu à mettre en garde ses fans en partageant le faux compte créé à son nom. " Vous avez été nombreux à me prévenir. Ceci est un faux compte (...) Je ne fais pas gagner d'iphone", a-t-elle écrit. 

Marc Lavoine

8/23
View this post on Instagram

Tout comme de nombreuses stars, le coach et chanteur de The Voice, Marc Lavoine, a été victime d'une usurpation d'identité. Une arnaque qui a rapidement été déjouée par ses fans.

"Bonsoir Mr vous m’avez envoyé un message dernièrement, très surprise car ce n’était pas dans un très bon français ???? J’ai donc pensé que ce n’est pas vous Mr Lavoine ???? Et je ne suis toujours pas sûre" ou encore "Idem pour moi. J'ai bloqué et signalé cet usurpateur un peu lourdingue qui m'affirmait être Marc. Il me posait des tas de questions (pourquoi j'étais fan, quelle était ma chanson préférée... Je me suis doutée de suite que c'était un faux profil. Et de plus : des fautes d'orthographe énormes. Marc doit écrire comme il chante c'est à dire sans faute. Donc, on remarque vite qu'on se fait rouler", ont commenté les internautes sur Instagram. 

A la suite de cela, la société de management Hashtag NP, a tenu à mettre en garde les fans : "Bonjour, @marclavoineofficiel est l’unique compte de Marc Lavoine. Nous sommes en train de signaler les autres comptes qui ne sont pas des comptes de fans. N’hésitez pas à également signaler les faux comptes qui se font passer pour Marc Lavoine. Belle après-midi. L’équipe de Marc Lavoine".

Alessandra Sublet

9/23
View this post on Instagram

Une nouvelle star s’ajoute à cette triste liste. Ce mercredi 27 février, l’animatrice Alessandra Sublet a raconté sur sa page Instagram avoir victime d’une usurpation d’identité. Comme en témoigne le message suivant, son téléphone portable a été piraté depuis un endroit à l’étranger alors que la jurée de Mask Singer ne s’y trouvait pas. "Nous avons détecté une tentative de connexion inhabituelle. Windows Phone 10, 25 février, 10 :4… Sheridan, Wyoming. Pour protéger votre compte, dites-nous s’il s’agissait de vous".

Un message d’alerte qui a de quoi effrayer les utilisateurs de smartphone. Mais Alessandra Sublet a préféré tourner la situation en dérision. "Wyoming ! Suis une star internationale", a-t-elle blagué dans sa story Instagram, visionnée par ses milliers d’abonnés.

Laurent Ournac

10/23
View this post on Instagram

Tout comme de nombreuses célébrités françaises, la star de Camping Paradis Laurent Ournac a été victime d'une usurpation d'identité sur les réseaux sociaux. L'acteur, très en colère, a publié une vidéo sur son compte Instagram afin d'avertir ses fans. "Vous êtes nombreux à m’envoyer des messages à propos d’une pub, mettant en scène des images de moi, qui circule à propos de placements bitcoins pour devenir millionnaire. Eh bien, sachez que c’est un gros fake, c’est une grosse c*****ie", a-t-il expliqué avant d'ajouter : "Surtout, ne vous faites pas avoir, je ne cautionne en rien et je ne fais en rien la publicité de ce genre de trucs. Donc voilà, ne cliquez pas, c’est un fake, c’est mytho, gardez vos sous !".

Iris Mittenaere

11/23
View this post on Instagram

Tout comme Karine Ferri, Amir ou encore Cristina Cordula, l'ancienne Miss Univers Iris Mittenaere a été victime d'une usurpation d'identité. Le 25 juin 2019, la jeune femme de 26 ans a reçu des messages sur les réseaux sociaux au sujet de sa présence sur une application de rencontre. "J'ai un peu de mal à comprendre le fait que tu sois sur Tinder quand même alors que tu peux avoir tous les hommes que tu désires", a affirmé un de ses fans.

Ce à quoi Miss France 2016 a répondu dans sa story Instagram : "C'est hyper flatteur merci mais je suis dans le regret de vous annoncer que vous avez eu affaire à un usurpateur".

Amir

12/23
View this post on Instagram

D'après France bleu, Amir se serait fait usurper son identité par un escroc pendant près de huit mois sur Facebook. Une quadragénaire lui aurait envoyé près de 6 000 euros ainsi que des photos dénudées. En effet, en juin dernier, le faux Amir demande à sa victime de lui envoyer des photos d'elle, dénudée. Elle s'exécute et le piège se referme sur elle. L'escroc utilise le chantage pour lui soutirer de l'argent. Il lui réclame 20 000 euros sinon les clichés seront publiés sur internet. La femme comprend alors qu'elle n'a pas affaire au vrai chanteur. La victime décide de porter plainte pour "escroquerie et chantage" fin janvier 2019.

Karine Ferri

13/23
View this post on Instagram

D'après France bleu, Amir se serait fait usurper son identité par un escroc pendant près de huit mois sur Facebook. Une quadragénaire lui aurait envoyé près de 6 000 euros ainsi que des photos dénudées. En effet, en juin dernier, le faux Amir demande à sa victime de lui envoyer des photos d'elle, dénudée. Elle s'exécute et le piège se referme sur elle. L'escroc utilise le chantage pour lui soutirer de l'argent. Il lui réclame 20 000 euros sinon les clichés seront publiés sur internet. La femme comprend alors qu'elle n'a pas affaire au vrai chanteur. La victime décide de porter plainte pour "escroquerie et chantage" fin janvier 2019.

Cristina Cordula

14/23
Cristina Cordula

 La populaire présentatrice de télévision Cristina Cordula a informé ses fans qu'une personne, lui ressemblant physiquement, se ferait passer pour elle dans Paris. Cette personne, toujours recherchée, a été vue entrant dans les boutiques partenaires de l'émission Les Reines du shopping et exigerait des vêtements. Elle n'hésiterait pas à se montrer désagréable avec les vendeurs. Une affaire qui nuit à l'image de la célèbre Brésilienne qui a dû se justifier sur les réseaux sociaux via une vidéo. 

Brigitte Macron

15/23
Brigitte Macron

C'est sur son compte Twitter que la jeune femme de 36 ans a mis en garde ses fans sur une publicité mensongère vantant les mérites de pilules amincissantes. La marque a récupéré deux photos officielles de Karine Ferri sans lui demander son autorisation et aurait ajouté à cela une citation inventée de toute pièce. La star a alors publié une capture photo de cette publicité en ajoutant : " Cette publicité mensongère incessante commence sérieusement à être pénible. Ne commandez surtout pas ses produits !". (sic)

Jean-Luc Reichmann

16/23
Jean-Luc Reichmann

 Un faux compte Facebook se faisant passer pour Jean-Luc Reichmann faisait miroiter des promotions alléchantes sur des téléphones portables. Qu'à cela ne tienne, Jean-Luc Reichmann a fait part de son mécontentement dans une vidéo qu'il a publié sur son vrai compte Facebook où il poussait un grand coup de gueule : " On vend tout et n'importe quoi sur les réseaux sociaux. Il y a beaucoup trop de gens qui se font arnaquer sur nos noms, et c'est pour moi trop compliqué". 

Gérard Lanvin

17/23
Gérard Lanvin

En 2013, l'acteur était révolté face au canular dont il a été la cible. Une lettre signée de son nom circulait alors sur Internet. Celle-ci interpellait sévèrement le gouvernement politique de l'époque, François Hollande, Cécile Duflot ou encore Michel Sapin étaient pris à partis de manière violente . Via un communiqué de presse, Gérard Lanvin a démenti être l'auteur de cette lettre : "Je démens totalement cette possibilité et, sur mon honneur, affirme que cette lettre et ses propos ne sont pas de moi". L'acteur n'a alors pas hésité à porter plainte auprès du parquet de Paris.

Loana

18/23
Loana

Devenue une véritable icône, la Première dame de France devient la proie d'usurpateurs en tout genre. Sur Twitter, un faux compte à son nom communiquait de fausses informations. Pire encore, un sondage a été mis en ligne, la question était : "Qui soutenez-vous pour le deuxième tour (des élections présidentielles) ?". La majorité des personnes qui ont répondu à cette question ont plébiscité Marine Le Pen. Un (faux) sondage et un (faux) compte qui ont profité aux médias d'extrême droite qui ne se sont pas faits prier pour reprendre la (fausse)  information à leur compte. De petits malins ont même profité de ce sondage pour proférer des insultes à l'encontre de Brigitte Macron. 

Michel Sardou

19/23
Michel Sardou

Le chanteur ne compte pas que des fans et certains utilisent sa notoriété pour faire passer des messages virulents à destination du pouvoir politique. Tout comme Gérard Lanvin, une lettre ouverte à l'attention de François Hollande circulait sur Internet dans laquelle on pouvait lire des propos racistes à l'encontre des étrangers. Cette imposture n'avait pas tardé à prendre de l'ampleur en étant relayée sur plusieurs sites d'information. La réponse de Michel Sardou ne s'est pas fait attendre. Au micro de France Info, il déclarait : "Je ne sais pas qui est l'abruti qui s'est servi de mon nom pour déverser son fiel, mais si je le choppe, il ne va pas regretter le voyage ! ".

Elodie Gossuin

20/23
Elodie Gossuin

Populaire, l'ancienne Miss France a été au centre d'une escroquerie. Sur Instagram, un faux profil a été créé en usurpant son identité. Sur ce compte, l'usurpateur promettait de faire gagner des cadeaux comme des téléphones portables. Une vaste arnaque que la Miss a signalé elle-même en déclarant que le compte était un fake. 

Sophie Davant

21/23
Sophie Davant

L'animatrice de France 2 a été victime d'une supercherie pour le moins originale. Son identité a été utilisée dans une fausse publicité qui vantait les mérites d'une crème anti-rides. Contre son accord, Sophie Davant est devenue égérie du produit. Apprenant l'escroquerie, la présentatrice a alerté aussitôt ses fans et ce, à la télévision, dans son émission, C'est au programme : "Je voudrais m’adres­ser aux télé­spec­ta­teurs qui m’ont envoyé des lettres et qui auraient été abusés par une publi­cité d’une marque derma­to­lo­gique. Je ne me suis jamais prêtée à ce genre d’exer­cice. Donc atten­tion, arnaque !". L'avocat du programme a même été contraint d'envoyer un courrier à la société qui distribuait le produit.

Kendji Girac

22/23
Kendji Girac

Encore un à qui on a utilisé son nom pour promouvoir un tirage au sort pour des Iphone gratuits. Un piège qui se faisait sur Facebook et auquel certaines personnes se sont laissées prendre. Le même stratagème de numéro surtaxé a été utilisé pour faire perdre le plus d'argent aux victimes. 

Hélène de Fougerolles

23/23
Voir cette publication sur Instagram

La comédienne Hélène de Fougerolles a décidé de porter plainte après avoir été victime d'une usurpation d'identité.

"Il y a des personnes qui se font passer pour moi et réclament de l’argent en échange d’une rencontre ! CE N’EST PAS MOI! Envoyez moi juste des coeur et des étoiles! Merci et prenez soin de vous! (PS: J’ai porté plainte! Une enquête est en cours!)…", a-t-elle écrit sur son compte Instagram.