Vous avez reçu un mail vous expliquant que le fisc va vous rembourser ? Méfiez-vous, il provient surement d'escrocs qui cherchent à vous voler. Les astuces pour reconnaître ce type d'écrits frauduleux et malhonnêtes.
Impôts : attention au faux remboursementIstock

En cette fin d'année 2021, de nombreux messages frauduleux circulent. Ainsi, si le fisc vous promet un remboursement de 490 euros comme en mai dernier ou toute autre somme, soyez méfiants. De plus en plus d’escrocs essayent de vous voler en se faisant passer pour la Direction générale des Finances Publiques (DGFiP) dont ils usurpent régulièrement l’identité. Récemment encore, ils profitaient de la campagne de déclaration des revenus de 2020 - en vue de la collecte des impôts dûs en 2021 - pour arnaquer les contribuables les moins attentifs, indique Capital

Pour ce faire, de nombreux malandrins ont décidé d’opter pour des techniques connues et efficaces. Numerama évoque de récentes tentatives de phishing, un mode opératoire qu’apprécient tout particulièrement les pirates du web, notamment parce qu’il leur permet d’obtenir de nombreux renseignements personnels qui leur permet de préparer de nouvelles arnaques. Parmi ces derniers figurent souvent les coordonnées bancaires de la victime. Ce lundi 22 novembre, l'UFC-Que-Choisir met de nouveau en garde les Français contre cette escroquerie. 

Fort heureusement, il est souvent assez simple de voir venir ce type d’escroquerie. Voici donc quelques détails à ne jamais perdre de vue.

Mails frauduleux et phishing : comment ne pas se faire avoir ?

Commencez par scruter le courrier reçu : comporte-t-il des fautes d'orthographes ? Par qui a-t-il été envoyé ? En l'occurrence, celui qui nous intéresse provient de ne_pas_repondre@dgfipfinances.gouv.fr. Et comporte, d’entrée de jeu, des erreurs à ne pas laisser passer. Il dit en effet envoyer "une lettre d'information de votre status sur impots.gouv.fr"... Or, il aurait fallu écrire "statut".

Autre élément important : le mail incite les Françaises et les Français qui le reçoivent à communiquer ses informations bancaires en suivant un lien. Or, cliquer sur ce lien ramène l’utilisateur sur un site assez similaire à celui des impôts… Mais dont l’adresse n’a strictement rien à voir. Prêtez attention à ce genre de détails. Et, d’une façon générale, ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires.

Comme le rappelle l'association de consommateurs, en cas de réel remboursement de la part des impôts, le service ne demandera jamais au bénéficiaire de livrer ses données personnelles, telles que des coordonnées bancaires.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.