INTERVIEW. Alors que la campagne de déclaration des impôts touche bientôt à sa fin, Planet vous aide à remplir correctement votre feuille d'imposition. Me Thomas Carbonnier vous livre ses conseils sur les points à contrôler pour une déclaration en bonne et due forme.
Impôts : 5 points à vérifier pour bien remplir votre déclaration en ligneIstock
Sommaire

Les dates limites pour remplir votre déclaration de revenus 2021approchent et il est important de ne rien oublier. Me Thomas Carbonnier, avocat fiscaliste, vous livre ses conseils pratiques pour vous aider à ne pas vous y perdre dans vos revenus à déclarer cette année. C’est une échéance importante, qu’il convient donc naturellement de prendre au sérieux au risque, sinon, de perdre beaucoup d’argent. Découvrez les différents points à contrôler lorsque vous déclarez vos revenus afin de ne rien omettre des sommes à déclarer ou à l'inverse des déductions fiscales dont pourriez bénéficier. 

1 - Les pensions alimentaires

"En cas de pension alimentaire versée à des descendants ou des ascendants qui sont dans des difficultés financières, il faut savoir que c’est déductible des revenus”, précise en préambule l’expert. Pour rappel, pour la déclaration 2022 des revenus perçus en 2021, si vous hébergez un ascendant (parent, grand-parent ou arrière-grand-parent) dans le besoin, “vous pouvez déduire la somme forfaitaire de 3 592 euros au titre du logement et de la nourriture” sans qu’”aucun justificatif ne soit nécessaire”. À noter que “du côté du bénéficiaire de la pension, il faudra également la déclarer” en remplissant la case 6GU de la déclaration de revenus qu’il ne faut pas oublier de cocher

2 - Les cotisations syndicales et dons aux associations

Les cotisations syndicales sont également déductibles. L’adhésion à un syndicat quel qu’il soit donne en effet lieu à un crédit d’impôt”, rappelle Me Carbonnier. Concernant le montant du crédit d’impôt, vous pouvez en pratique déduire 66% des cotisations annuelles. Service-public.fr rappelle que le montant des cotisations est “limité à 1% de votre revenu brut imposable (dans la catégorie des salaires, pensions et rentes à titre gratuit)”. L’avocat fiscaliste précise que “les dons aux œuvres reconnues d’utilité publique” sont aussi déductibles. La réduction d'impôt est de 66% du montant des dons et elle s'applique dans la limite de 20% du revenu imposable.

3 - Le crédit d’impôt pour tout nouvel abonnement à la presse

“Il y a une nouveauté cette année ave c un crédit d’impôt créé par Macron pour tout nouvel abonnement à la presse pour un an et pour la première fois. Une nouveauté ayant pour objectif de favoriser la lecture et d’aider la presse”, précise Me Carbonnier. En effet, ce crédit d'impôt a été établi par la loi de finances rectificative pour 2020 du 30 juillet 2020 pour soutenir le secteur de la presse particulièrement fragilisé par la crise sanitaire. 

Vous pouvez bénéficier de ce crédit d'impôt pour un abonnement à un titre de presse d'information politique et générale, papier ou numérique, si vous vous abonnez pour la première fois entre le 9 mai 2021 et le 31 décembre 2022, pour une durée minimale de 12 mois. 

Selon service-public.fr, les publications d'information politique et générale concernées sont :

  • un journal ;
  • une publication de périodicité au maximum trimestrielle ;
  • un service de presse en ligne.

4 - L’exactitude des montants pré-déclarés

L’avocat fiscaliste précise bien évidemment qu’il faut “vérifier que les montants prédéclarés sur votre déclaration en ligne en regardant si le net fiscal et le net imposable collent bien avec vos fiches de paie”. Thomas Carbonnier rappelle qu’il y a “un récapitulatif dans la feuille de paie du mois de décembre avec le cumul imposable qui est indiqué”. L’employeur indique aussi le montant qu’il a retenu à la source. “C’est également à vérifier”, rappelle-t-il.

5 - Le cas des retraites complémentaires

Si vous touchez des retraites complémentaires, il peut y avoir des erreurs dans les reports. “Il faut donc aller se connecter aux différents sites webs et télécharger les justificatifs pour s’assurer que les montants indiqués sur votre déclaration pré-remplie sont bien conformes”, détaille Thomas Carbonnier. En cas d’erreur, il vous suffira de corriger les montants pré-déclarés. 

6 - La déclaration sociale des indépendants

“Il n’y a plus de déclaration sociale déposée par les indépendants auprès de l’Urssaf, maintenant elle est intégrée dans la déclaration de revenus”, alerte l’avocat fiscaliste. Il faut donc penser à déclarer dans la déclaration de revenus ce qu’ils déclaraient autrefois à l’Urssaf via la déclaration sociale des indépendants (DSI). Si vous n’avez pas suivi la réforme, cela ne va pas de soi. 

Sachez toutefois que grâce au droit à l'erreur, vous pouvez rectifier votre déclaration. En effet, si vous informez le fisc avant le 1er juillet 2022, aucune pénalité ne vous sera réclamée.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.