Le marché de l'immobilier étant saturé, beaucoup en profitent pour escroquer les locataires. L'agence parisienne de l'information sur le logement (Adil 75) a publié une étude sur les principales arnaques dont ils sont victimes en se basant sur les témoignages recueillis par les juristes de l'Adil. Voici une liste non exhaustive de ces arnaques.

L'envoi de mandats cash

Vous vous baladez sur un site de petites annonces, comme leboncoin.fr, et tombez sur une annonce plus qu'alléchante : un 3 pièces de 50 mètres carrés en plein Paris, loué pour la modique somme de 600 euros charges comprises...

Vous prenez contact avec l'émetteur de l'annonce et, très vite, ce dernier, qui habite à l'étranger et ne peut pas se déplacer, vous invite à lui envoyer plusieurs centaines d'euros par mandat cash en guise de caution.

Vous l'aurez bien compris, l'argent disparaît dans la nature et le soi-disant propriétaire est introuvable puisqu'il n'est pas possible de retrouver le destinataire du mandat cash.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.