Deuil et héritage étant en lien, en plus du chagrin, la perte d'un proche génère de nombreuses démarches administratives. D'autant que tout doit être réglé dans les six mois suivant la date du décès. Voici les principales formalités et points à ne pas négliger.
Succession : inventaire immobilier, acte de notoriété... tous ces détails auxquels il faut penser IllustrationIstock

Choix du notaire, recherche d’un éventuel testament, inventaire immobilier, rédaction de l’acte de notoriété… A la suite d’un décès, il convient d’agir vite. Le ayants droits disposent d’un court délai pour déposer la déclaration de succession et payer les droits afférents auprès du centre des impôts. La loi française spécifie en effet que tout héritage doit être réglé dans les six mois suivant la date du décès, rapporte le site d’actualité notariale Libramemoria.

Il convient donc, sans tarder, de choisir un notaire, pour régler une succession. Le recours à ce professionnel est d’ailleurs obligatoire, si le défunt avait signé un contrat de mariage ou possédait un bien immobilier, indique Dossier Familial.

Succession : faites rapidement appel à un notaire

Rédaction de l’acte de notoriété désignant les héritiers, calcul de la masse successorale, inventaire des biens mobiliers appartenant au défunt… Le notaire se charge de l’ensemble de ces formalités.

S’il paraît logique de choisir celui du défunt, vous êtes toutefois libre d’en choisir un autre.Il est aussi tenu de vérifier l’existence d’un testament. S’il en a la garde, cela simplifiera les démarches.

Dans le cas contraire, il interroge systématiquement le Fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV), recensant tous les testaments conservés dans les études notariales françaises.

Seules "les successions de faible montant – c’est-à-dire inférieures à 50 000 euros brut pour une transmission en ligne directe, entre époux et pour le pacsé survivant, ou 3 000 euros pour les autres héritiers – sont les seules à pouvoir se traiter, en théorie, sans notaire, car il n’y a pas de déclaration à déposer auprès de l’administration fiscale", indique dans les colonnes de Dossier Familial Barbara Thomas-David, notaire à Paris.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Succession : qui héritera de vos biens si vous ne désignez pas d’héritiers

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.