Pieuvre vivante, tarentule frite... 8 spécialités culinaires peu ragoutantes
La gastronomie est une partie intégrante de la culture d'un pays. Mais parfois, certaines spécialités ont du mal à traverser les frontières tant elles sont peu ragoutantes. Découvrez 8 plats étrangers qui ne suscitent pas vraiment l'appétit.

Sushis, burritos ou encore couscous… Chaque plat est associé à un pays, à une région du monde . Et la cuisine est partie intégrante de la culture d’un peuple. Ainsi, chaque nation possède ses propres spécialités gastronomiques.

Mais un plat peut être particulièrement réputé d’un côté du globe et n'inspirer rien d’autre que le dégoût de l'autre. Pour les Français, il existe de nombreux plats étrangers qui paraissent particulièrement écœurants et que peu de personnes seraient en réalité capable de goûter.

Mais ce fait est également vrai dans l’autre sens. Il y a ainsi une multitude de spécialités culinaires françaises qui dégoûtent une grande partie du globe, comme le souligne Topito.

Ces spécialités françaises qui dégoûtent à l’étranger

Le fromage : pour commencer, c'est l’un des élements incontournables de notre patrimoine gastronomique qui est très critiqué à l’étranger, en particulier pour les fromages particulièrement faits et odorants.

Les escargots : nous ne sommes pas les seuls à en consommer, mais il est vrai que l’aspect de ce petit animal rampant peut en répugner certains.

Les tripes : les Français sont friands des abats de manière générale, ce qui est loin de faire l’unanimité à l’étranger.

La langue de bœuf : ce plat typique de notre terroir n’est pas particulièrement ragoutant à préparer. Pour les étrangers, il ne l’est pas beaucoup plus dans l’assiette.

Les cuisses de grenouilles : l’un des grands classiques de la gastronomie française est une source de dégoût pour de nombreux étrangers.

A l’inverse, il existe une infinité de plats venus d’au-delà des frontières qui paraissent immangeables pour les Français tant ils les dégoutent. En voici 8 qui ne devraient pas vous ouvrir l’appétit

Lancer le diaporama

Le casu marzu

1/8
Le casu marzu

Le nom de ce mets originaire de Sardaigne signifie littéralement "fromage pourri". C’est une appellation plutôt honnête puisqu’il s’agit d’un fromage de brebis assez proche du pecorino dans lequel on introduit volontairement des asticots lors de l’affinage qui lui permettent d’obtenir un aspect coulant et crémeux. Ce produit a été désigné comme le "fromage le plus dangereux du monde" dans le Livre Guinness des records et sa commercialisation est interdite au sein de l’Union Européenne. Si vous voulez toutefois tenter l’expérience, il devrait être possible de s’en procurer sur l’île italienne, voire même en Corse. 

Le kiviac

2/8
Le kiviac

Ce plat tout droit venu du Groenland est une nourriture typique des Inuits à base de pingouin ou de mouettes, fermentés plusieurs mois dans la carcasse d’un phoque. 

Le sannakji

3/8
Le sannakji

Originaire de Corée, ce plat n’est pas composé à base de nombreux ingrédients puisqu’il s’agit simplement d’une petite pieuvre vivante découpée en morceaux et servie telle quel avec du sésame et de l’huile de sésame. 

Le lutefisk

4/8
Le lutefisk

Ce plat traditionnel norvégien est fait à partir de morue que l’on trempe plusieurs jours dans… de la lessive. S’il est ensuite nettoyé, sa consistance finit par prendre une texture de gelée. 

Voir la suite du diaporama

Le balut

5/8
Le balut

Spécialité culinaire d’Asie du Sud-Est et plus particulièrement des Philippines, il s’agit d’un œuf de cane, de poule ou encore de canard qui a été fécondé pendant près de 18 jours. En d’autres termes c’est un embryon presque entièrement développé puisqu’on peut distinguer le bec, le corps, la tête, les pattes et même quelques petites plumes. 

Les escamoles

6/8
Les escamoles

Ce sont des œufs de fourmi géante noire consommés au Mexique. Ils ont la consistance d’un fromage cottage et seraient particulièrement appréciables dans un taco avec du guacamole. 

Les tarentules frites

7/8
Les tarentules frites

Arachnophobes, passez votre chemin. Ce plat populaire au Cambodge est, comme son nom l'indique, fait à base de tentacules d'araignées frites. Si le plat est loin de paraître appétissant, il est très apprécié sur place et le goût des arachnées serait en réalité assez proche de celui du poulet. 

L’œil de thon géant

8/8
L’œil de thon géant

Tout est bon dans le thon pour les Japonais. Sur l’île asiatique, les yeux de ce poisson sont ainsi consommés après avoir été cuits dans une sauce soja pour un plat plutôt gélatineux.