Nouvelle mise en garde du gendarme de l'assurance : les propositions de transfert des épargnes-retraite sont parfois trompeuses…
Epargne retraite : ces comportements dangereux des assureurs dont vous devriez vous méfierIllustrationIstock

Des documents publicitaires mensongers ? Il semblerait que les assureurs y aient parfois recours. L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) vient en effet de mettre un garde "un organisme d'assurance après avoir constaté la diffusion de documents publicitaires présentant de manière insuffisamment équilibrée les avantages et inconvénients du contrat proposé". Dans un communiqué publié ce 7 janvier 2021, le superviseur français précise que les faits constatés "portent atteinte aux règles de bonnes pratiques de la profession en matière de communication à caractère publicitaire". Le nom de l’organisme visé n’est toutefois pas dévoilé.

Quelles sont les méthodes dénoncées ?

Assurance retraite : les pratiques commerciales douteuses des assureurs

Selon le gendarme des assureurs, les procédés "pointés du doigt consistaient à transmettre aux assurés détenant des contrats de retraite supplémentaire relevant de gammes anciennes et comportant des garanties contractuelles importantes (taux de revalorisation notamment) ". Des courriers publicitaires visaient aussi à "promouvoir le transfert de l'épargne vers des contrats de retraite de type Madelin ou PERP plus récents, assortis de garanties moindres".

"Or, ces courriers publicitaires mettaient en avant les avantages potentiels des opérations de transfert, sans pour autant présenter clairement les risques de baisse de la rente annuelle garantie s'y attachant", avertit l'ACPR dans son communiqué.

L’autorité appelle ainsi les différents organismes à plus de transparence.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Vidéo : PERCO, le plan d'épargne pour la retraite collective : c'est quoi ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.