La CNIL met en demeure cinq assureurs pour "détournement de finalité des données des assurés". Les groupes Humanis et Malakoff-Médéric sont visés.
IllustrationIstock

Détournement des données personnelles : plusieurs centaines de milliers de personnes touchées

Comme plus de 16 millions de personnes, vous êtes peut-être assuré dans l’une des sociétés des groupes Humanis ou Malakoff-Médéric, qui interviennent dans tous les domaines de la protection sociale, pour les entreprises et les particuliers. Il se pourrait alors que vos informations personnelles aient été utilisées sans votre consentement.

Dans son communiqué du 18 octobre 2018, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) reproche en effet à certaines sociétés de ces deux entités, d’utiliser des données collectées dans le cadre d’une mission d’intérêt général à des fins commerciales. "Cet usage a concerné plusieurs centaines de milliers de personnes", précise la CNIL.

Au total, cinq compagnies sont ainsi pointées du doigt : Grand Est Mutuelle, Humanis Assurances, Mutuelle Humanis Nation, Auxia et Malakoff Médéric Mutuelle.

A lire aussi :  Assurance vie : tout ce qu’il faut absolument faire avant 70 ans