Alors que les livrets réglementés ont largement été plébiscités tout au long de l'année 2020, un produit jusqu'ici phare, a été délaissé. La collecte sur le fonds en euros a grandement souffert de la crise sanitaire.
Epargne : quel est le produit perdant de la crise sanitaire ?IllustrationIstock

Dégringolade. Si les Français ont plus que jamais épargné depuis le début de la crise sanitaire, l’année 2020 n’a pas été favorable à l’assurance vie, d’habitude largement plébiscité. Une première depuis de longues années. Depuis janvier 2020, les Français ont en effet moins placé d’argent qu’ils n’en ont retiré. En attestent les chiffres publiés par la Fédération française des assureurs (FFA). La collecte nette pour le mois de novembre demeure négative : - 30 millions !

Depuis le début de l’année 2020, le cumul s’établit à -7,3 milliards d'euros contre +23,3 milliards d'euros sur les 11 premiers mois de l'année 2019. L’écart est donc considérable.

Toutefois, le montant total des prestations versées - 110,8 milliards d'euros - reste stable par rapport à 2019.

Quant à la collecte brute (cumul des cotisations), elle se monte à 103,5 milliards d'euros, soit une baisse de 22% par rapport à la même période en 2019.

Épargne : le fonds en euros en chute libre

Bien que la part des unités de compte (UC) soit en hausse à 34% (contre 27% en 2019), la collecte brute en UC reste stable : 35,3 milliards d'euros, contre 35,2 milliards d'euros en 2019. La diminution de la collecte brute s’est donc centralisée sur le fonds en euros.

En cause ? Le confinement, qui a considérablement pesé sur l’économie et le budget des ménages. Les établissements bancaires, qui sont principaux collecteurs, ont également fermé ou limité leurs échanges avec leurs clients durant cette période, rapporte Le Figaro.

Non rassurés, les foyers français ont préféré jouer la carte de la sécurité.

Vidéo : Assurance vie : c'est quoi ? quelle fiscalité ? comment bien la choisir ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.