C'est une petite révolution dans le marché de l'assurance vie. La société de gestion Corum lance ce mois-ci un contrat d'un nouveau genre, constitué seulement de produits d'épargne. Bon plan ou investissement risqué ?
Assurance vie : le nouveau contrat sans fonds euros est-il vraiment intéressant ? IllustrationIstock

Un nouveau contrat d’assurance vie sans aucun fonds euros : c’est ce que propose la société de gestion Corum, qui a obtenu en 2019 un agrément du gendarme de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) pour devenir assureur. L’enveloppe Corum Life va être commercialisée dès le 16 mars 2020. Elle va permettre à l’épargnant d’investir dans les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) Corum XL et Corum Origin. Il sera également possible de placer son argent dans quatre fonds obligataires gérés par la société de gestion, soit "maison" rapporte Capital.

Les Sicav (Société d’investissement à capital variable) concernées sont : Corum Eco 2, Butler Credit Opportunities (BCO), Butler Corum Smart ESG et Butler Short Duration. Mise minimale, 50 euros, avec ou sans versements programmés.

Nouveau contrat d’assurance-vie : aucune garantie de capital ne sera possible

Ainsi, contrairement à la concurrence, si vous décidez d’investir dans Corum Life, vous prenez le risque de ne plus jamais disposer de votre capital. "On ne propose que ce que l’on sait faire", assure le président de Corum L’Epargne, Frédéric Puzin, dans les colonnes du magazine économique. Il n’écarte toutefois pas l’éventualité de concevoir un fonds euros et de l’introduire au contrat dans le futur.

Un tel produit n’est-il alors pas trop risqué ? Pourquoi l’avoir créé ? "L’idée est venue de nos clients qui voulaient profiter de la fiscalité de l’assurance vie". Jusqu’à présent, les SCPI n’étaient pas proposées dans ce cadre. Et ce, malgré leur attractivité par rapport à l’imposition des dividendes de SCPI (tranche marginale d’imposition + prélèvements sociaux de 17,2% pour les revenus français). Un choix fondé sur "des raisons techniques, d’indépendance et de liquidité", selon le dirigeant de Corum. Un danger souvent cité lors de la cession des parts d’un assureur, qui est dans ce cas-ci inexistant. L’assureur n’est en effet autre que Corum.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Assurance vie : elles font perdre de l'argent aux épargnants

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.