Pour relever le niveau des petites pensions, le don de trimestres de retraite entre conjoints pourrait être facilité. Une proposition de loi a été déposée en ce sens.
Retraite : pourrez-vous bientôt partager vos trimestres avec votre conjoint ?IllustrationIstock
Sommaire

Cette mesure pourrait permettre à votre moitié de partir plus tôt à la retraite, et à taux plein. Alors que la réforme des retraites est à l’arrêt en raison de la crise sanitaire, les parlementaires continuent d’étudier le sujet. Une proposition de loi, permettant de relever les faibles pensions et dont Capital se fait l'écho, vient d’ailleurs d’être déposée par la députée Les Républicains Isabelle Valentin. Elle vise "à favoriser le départ à la retraite à taux plein en permettant le don de trimestres de retraite entre conjoints ou concubins". Le premier article évoque la possibilité de partage de trimestres lors du départ à la retraite du conjoint. Ce don serait limité à quatre. "J’ai constaté, lors de mes permanences que plusieurs personnes, des femmes principalement, se retrouvent avec de faibles retraites car elles se sont arrêtées de travailler pour élever leurs enfants. Alors que leurs maris ont souvent un nombre de trimestres supérieur à celui nécessaire pour obtenir le taux plein", explique Isabelle Valentin. 

Partage de trimestres : "Une mesure simple de justice sociale"

Aujourd’hui, si l’un des conjoints n’a pas suffisamment cotisé, celui-ci subira une décote sur sa pension, alors que l’autre peut bénéficier d’une surcote. "Cette possibilité de partage est une mesure simple de justice sociale qui permet de relever le niveau de petites pensions", assure la députée. Les couples mariés, partenaires de Pacs et concubins pourraient ainsi en bénéficier. "Cette notion de partage existe déjà pour les trimestres acquis au titre de l’éducation des enfants. Cela montre bien que techniquement c’est possible" en déduit l’élue.

Il en est d’ailleurs aussi question dans la proposition de loi.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.