Des imprécisions et omissions jugées à haut risque. En passant au crible les préconisations du haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, l'Institut de la protection sociale a pointé plusieurs dangers, ce mardi 17 septembre. Les voici.
IllustrationIstock

Une analyse déconcertante ! Parmi les 9 chapitres du rapport Delevoye décortiqués page par page, l’Institut de la protection sociale (IPS) a listé différents points alarmants. Si le groupe de réflexion composé d’experts financiers, juridiques et fiscaux se réjouit de certaines propositions, comme l’acquisition d’un minimum de droits pour les indépendants, l’harmonisation de la pension de réversion, ou bien un minimum de retraite fixé à 85% pour une carrière complète, il alerte sur plusieurs préconisations jugées risquées, rapporte Capital.

Cotisations, rendement, majoration pour enfants… L'évaluation du rapport Delevoye nommée "Solidarité, gouvernance, financement : l’inquiétant visage du futur système des retraites" met ainsi l’accent sur des imprécisions ou omissions et sur les difficultés techniques de la bascule entre les deux régimes. En voici quelques-unes.

Réforme des retraites : le régime universel s’éloigne des standards mondiaux

Les standards internationaux sont tous dotés de 3 piliers (les régimes de base et complémentaires et les dispositifs supplémentaires). En établissant un régime de retraite universel la France ferait donc exception, précise Le Figaro.

Ce qui n’est pas forcément bon signe, selon IPS. "Si ça existe à l’étranger, c’est qu’il y a une raison de fond. Cela correspond à des cycles de prospérité qui ne sont pas les mêmes entre individus. Un salarié n’a pas les mêmes besoins qu’un indépendant qui achète d’abord son entreprise ou fonds de commerce, puis épargne pour sa retraite", note ainsi Bruno Chrétien, président de l’IPS.

Par ailleurs, les détails de certains dispositifs dissimuleraient des données importantes.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Retraite : combien vous rapportent vos enfants

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.