Reconversion professionnelle : les secteurs qui marchentIstock
La reconversion a la cote. Aujourd'hui, 83% des Français envisagent de changer de métier en cas de licenciement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, découvrez les secteurs les plus porteurs pour une reconversion réussie.
Sommaire

1- Les services à la personne

Avec 230 000 emplois créés entre 2006 et 2007, le secteur des services à la personne est en plein boom.

L’allongement de la durée de vie, le dynamisme de la natalité contribuent largement à cet essor. Les services s’en révèlent améliorés et des nouveaux besoins sont identifiés : animaux de compagnie, services d’aide à domicile, assistante de vie… Le secteur est très varié.

À la suite d’un licenciement économique dans le textile en Vendée, Anyvonne P., 54 ans, a choisi de se reconvertir dans le service à la personne. Elle témoigne sur le site de l’AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle des adultes) : "Quand la dernière entreprise qui m’employait a fermé ses portes, je n’avais qu’une idée en tête, changer de secteur d’activité pour ne plus revivre cela. Lors de ma reconversion, je me suis souvenue de mon goût pour le relationnel". Après sa formation à l’AFPA, elle devient assistante de vie et intervient à domicile.

2- Devenir franchisé

Selon les dernières statistiques de la Fédération française de la franchise (FFF), le nombre de réseaux de franchiseurs a augmenté de 11,6 % en 2006, franchissant pour la première fois la barre des 1 000, soit un doublement en dix ans. Plus de 100 nouveaux réseaux de franchise ont été créés en 2005 et plus de 2500 magasins ont été ouverts en franchise dans la même période. Parmi les secteurs qui recrutent, on retrouve la beauté (esthétique, soins, bien-être), l'ameublement, la hi-fi et l'électroménager, le bricolage, la décoration, la restauration, le prêt-à-porter ou encore l'immobilier.

La franchise comporte de nombreux avantages : une formation, une assistance, la notoriété d'une marque connue, des outils de gestion, l'exclusivité des produits sur un territoire donné... Des points qui peuvent rassurer le banquier auquel vous voulez emprunter.

3- Le coaching

Que ce soit sur le web, à la télévision, dans la littérature ou encore les jeux vidéo, le marché du coaching est saturé de profils qui vont de la finance à la grossesse, de l'amour à la déco jusqu'à l'encadrement professionnel...

Ils sont de plus en plus nombreux à proposer leurs services sur le net ou dans des cabinets spécialisés. Le coaching est devenu un vrai business en pleine expansion. Il aurait généré en 2005 entre 90 et 120 millions d'euros, selon une étude réalisée en 2007 par l'APCE (Agence pour la Création d'Entreprise) et la Société Française de Coaching (SFC).

De nombreuses formations sont disponibles sur la toile pour s'initier au coaching. A vous de trouver votre domaine de prédilection !

4- Le bâtiment

Avec 4000 recrutements programmés et plus de 350 entreprises ayant signalé leur intention de recruter en 2009, le secteur du bâtiment a encore de beaux jours devant lui et attire de plus en plus.

Katia V, 43 ans, est devenue plombier-électricien. Elle témoigne sur le site de la reconversion professionnelle de l'AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle des adultes).

Mère au foyer avec deux enfants à charge, elle est titulaire d'une maîtrise de psychologie. Formée au centre de l'AFPA à Bayonne pendant 11 mois, elle devient plombier et électricien. "Cinq ans après m'être installée, je suis toujours aussi passionnée par mon travail. Et ma formation de psychologue me sert : j'inspire confiance, je sais rassurer les gens."

5-Les chambres d'hôtes

1500 nouvelles chambres d'hôtes s'ouvrent chaque année. Les chambres d'hôtes profitent de la tendance du tourisme vert. Poussés par l'envie de fuir l'agitation de la ville, beaucoup souhaitent tenter l'expérience.

Une maison d'hôtes d'une capacité de 3 chambres et avec un taux d'occupation de 30% apporte en moyenne un chiffre d'affaires annuel de 19 000 euros par an.

En 2008, selon le magazine des propriétaires de maisons d'hôtes, Accueillir Magazine, 24 000 propriétaires de chambres d'hôtes et 69 700 chambres d'hôtes sont répertoriés sur l'ensemble du territoire, soit une moyenne de 3 chambres par propriétaire. Et le nombre de chambres d'hôtes augmente chaque année. Au cours de la décennie, 1000 adresses supplémentaires se sont créées. Autant dire que le secteur a le vent en poupe ! N'hésitez pas à obtenir des subventions de l'Etat : pour l'aménagement du territoire, pour la création d'une petite entreprise, pour la rénovation d'un monument historique... Les aides sont multiples.

6- Les métiers de l'environnement

Entre effet de mode et prise de conscience collective, l'environnement est le nouveau secteur porteur. Les métiers écolos offrent des qualifications très diverses, à des niveaux différents.

En 2004, l'Ifen (Institut français de l'environnement) estimait à 365 700 les emplois liés à l'environnement, notamment dans les métiers du bâtiment : nouveaux systèmes constructifs, demande croissante des clients en économies d'énergie... Le développement durable n'a jamais été aussi tendance.

Pensez également au bio. Le secteur des produits issus de l'agriculture biologique est en hausse de 20 % cette année, selon le baromètre de l'agence BIO. 44 % des Français ont consommé au moins un produit bio une fois par mois en 2008. La vague bio touche l'alimentation, les vêtements, les meubles ou encore les cosmétiques.

7- L'e-commerce

Ouvrir une boutique sur Internet est aujourd'hui à portée de clic, grâce notamment à des sites comme Ebay (ebay.fr/professionnels). Vous pouvez ainsi créer facilement un compte professionnel gratuit.

D'autres sites peuvent vous accompagner dans vos démarches comme Powerboutique, Oxatis, ID Commerce et Clicboutic.

Des agences web ainsi que des développeurs peuvent également vous aider dans votre projet.

La vente en ligne prospère. Selon les chiffres communiqués par la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le cabinet KPMG et Médiamétrie, l'e-commerce en ligne a fortement progressé depuis 2004.

En termes de chiffre d'affaires, ce secteur est ainsi passé de 5,7 milliards d'euros à plus de 20 milliards d'euros en 2008. Pour le cabinet de recherche Forrester Research, l'avenir de la vente en ligne s'annonce radieux en France : le nombre de cyberacheteurs devrait atteindre les 30 millions d'ici 2014.

Parmi le palmarès des produits qui se vendent le mieux, on retrouve les DVD et vidéos, achetés par 47% des consommateurs en ligne, les livres (45%), les CD (40%), l'informatique (33%) et les vêtements (33%) selon une étude TNS Sofres "Baromètre e-commerce".

8- Devenir artisan d'art

Contrairement aux idées reçues, l'artisanat d'art se porte bien. Le secteur est très varié : joaillerie, ébénisterie, orfèvrerie... tous comme les métiers proposés.

Selon la Société d'encouragement aux métiers d'art (SEMA), l'artisanat d'art a affiché un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros en 2006. 16 000 postes ont même été créés en 2009. Revenir aux valeurs traditionnelles n'a jamais eu autant la cote.

Sur le site de Cigale magazine, nombreuses sont les personnes qui témoignent de ce virage professionnel. Certains étaient avocats, dentistes, ingénieurs. Ils sont devenus boulangers, vignerons ou encore peintres sur porcelaine. Ils ont quitté une situation confortable pour réaliser leur rêve et ne le regrettent pas.

9- Ouvrir un sex shop

Le marché des sex shop est en plein développement, notamment grâce à l'essor d'Internet et du e-commerce.

Avec un chiffre d'affaires de 56 milliards de dollars, le secteur ne s'est jamais aussi bien porté.

Quant à l'industrie mondiale du sex-toy, elle pèse actuellement plus de 10 milliards d'euros annuels. Grâce à l'essor des ventes en ligne, nombreux sont ceux qui se lancent dans la vente de jouets et d'accessoires coquins sur la toile. Le site www.senkys.com a attiré par exemple plus de 200 000 clients depuis son lancement en 2003 !

Mais il n'est pas le seul, de nombreux sites cotés en bourse prolifèrent sur la toile, comme Adam&Eve, Beate Uhse, Sexyavenue ou Dreamnex. La clientèle ciblée est essentiellement féminine. Les sites de vidéos à la demande pour adultes sont, pour leur part, plutôt à destination des hommes.

10- Reconversion : mode d'emploi

Il existe plusieurs organismes qui proposent des formations pour adultes, notamment l'AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes).

Cet organisme est présent partout en France (22 directions régionales, 190 sites d'orientation et 262 sites de formation) et propose plus de 500 programmes de formation correspondant à plus de 300 métiers. Cette association accompagne les personnes tout au long de leur formation jusqu'à leur insertion dans la vie professionnelle, dans des secteurs d'activité variés : bâtiments et travaux publics, industrie, métallurgie, commerce, tourisme, horticulture, bureautique...

Les GRETA (Groupements d'établissements publics locaux d'enseignement) proposent dans chaque département des actions de formation continue pour les adultes dans presque tous les domaines. Les formations y sont payantes mais peuvent être financées par votre entreprise dans le cadre d'un programme de reconversion. Les GRETA peuvent vous préparer à des diplômes professionnels du CAP au BTS. Ils proposent également des remises à niveau et des formations linguistiques.

Les établissements publics de l'Éducation Nationale (Conservatoire National des Arts et Métiers, universités ...), les chambres de commerce et d'industrie (CCI), les chambres des métiers, les chambres d'agriculture et les syndicats professionnels proposent également des formations pour adultes.

Autre astuce : n'hésitez pas à vous rendre au Pôle Emploi pour faire un bilan de compétences approfondi gratuit qui vous permettra de savoir quel métier vous convient le mieux.