Pour de nombreux travailleurs, la peur de l'échec peut s'avérer être un réel frein à tout projet de reconversion professionnelle. Pourtant, l'échec n'est pas une fatalité et il est toujours possible de le surmonter.
Reconversion professionnelle : comment surmonter un échec IllustrationIstock
Sommaire

S’engager dans une reconversion professionnelle est une décision importante qui peut parfois provoquer d’importantes angoisses. En effet, la peur de l’échec est bien souvent une chose à laquelle font face la plupart des personnes qui s’engagent sur ce chemin. Il est même courant que cette inquiétude bloque certains travailleurs et les empêche de sauter le pas. Pourtant, la peur de l’échec ne doit pas paralyser quelqu’un qui souhaite effectuer une reconversion : elle doit au contraire être un outil.

Selon Marie-Ange Delcourt , coach en évolution professionnelle et personnelle, "un travailleur qui aurait peur d'échouer dans sa reconversion doit, pour se rassurer, rassembler des éléments concrets sur ses motivations, ses valeurs, ses talents mais également sur la réalité des métiers qui l’attirent, des environnements de travail, des statuts (salarié, indépendant, chef d’entreprise)". "Préparer au maximum son projet professionnel permet de se fixer des objectifs qui sont progressifs, atteignables et réalisables", ajoute-t-elle.

Reconversion professionnelle : comment surmonter sa peur de l’échec ?

Une fois ce projet construit et concret en main, le travailleur doit en parler autour de lui. Lors d’une reconversion, il est en effet important d’avoir un entourage qui sera en capacité de nous épauler et de nous aider à atteindre nos objectifs.

Même bien entourée et avec un projet concret, une personne particulièrement effrayée à l’idée de se jeter dans l’inconnu peut en plus prévoir un plan B. Cela peut "s'avérer rassurant et, paradoxalement, permettre de mener au succès la reconversion professionnelle", précise encore la spécialiste.

Reconversion professionnelle : faites appel à un professionnel

Pour Marie-Ange Delcourt, "Le meilleur conseil qu'on puisse leur donner est de se faire accompagner par un spécialiste, quelqu'un qui aide à construire son projet de façon objective, comme par exemple dans le cadre d'un bilan de compétences."

Au-delà de l’aspect pratique, il existe de nombreux professionnels qui peuvent également aider à passer au-dessus de sa crainte de l’échec. "Un travail de connaissance de soi et des raisons profondes pour lesquelles le travailleur a du mal à passer à l'action peut être indiqué pour lever les freins et gagner en confiance dans sa capacité à se lancer", précise la coach.

Reconversion : faire face à l'échec

Malgré toute la préparation du monde, une reconversion reste une prise de risques et de nombreux obstacles peuvent se présenter sur le chemin, menant parfois à l’échec. Cependant, il est important de savoir en tirer des leçons et de ne pas se laisser abattre. Et Marie-Ange Delcourt d'alerter : "L'échec fait partie de la vie et il nous permet d'apprendre des choses sur nous-mêmes ! Il est important d'analyser les causes de cet échec et surtout de continuer à être dans l'action en cherchant à s'améliorer pour ne pas reproduire les mêmes erreurs."

En conclusion, il ne faut pas se laisser dominer ni par la peur ni par l’échec. "L'enfant qui apprend à marcher échoue des dizaines de fois avant de réussir à mettre un pied devant l'autre et se tenir debout. S'il décidait que cet échec conditionne sa vie et le forçait à l'immobilisme, nous serions tous encore à 4 pattes", conclut l'experte.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.