Vous disposez d'une retraite trop basse ? Le minimum contributif peut vous permettre de la compléter. Voici comment.

Avez-vous pensé au minimum contributif ? Si lors de la liquidation de vos droits à la retraite, vous constatez que votre pension est trop basse, ce dispositif peut vous aider à la compléter. Qui sont ceux qui peuvent en bénéficier ? Pour en profiter, il convient en effet d’avoir cotisé au régime général de la Sécurité sociale. Comme le détaille Capital, les personnes polypensionnées qui ont, en plus, cotisé à la MSA (régime agricole), à la CAVIMAC (la caisse des cultes) et/ou au RSI (le régime social des indépendants regroupant les artisans et commerçants), peuvent aussi y prétendre.

Il faut ensuite remplir les conditions suivantes.

Minimum contributif : 4 conditions d’obtention

  • Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite (selon votre date de naissance)
  • Avoir acquis le nombre minimum de trimestres cotisés : celui-ci est fixé en fonction de l’année de naissance pour pouvoir jouir de la pension de base sans abattement ou pouvoir profiter de la retraite à taux plein. À noter qu’un minimum de 120 trimestres est exigé, ce qui correspond à 30 ans de cotisations.
  • Avoir liquidé la totalité de vos droits à la retraite : vous devez en effet avoir demandé l’ensemble des retraites auxquelles vous pouvez prétendre (retraites de base et complémentaires).
  • Avoir un revenu inférieur au plafond de revenus fixé par la loi, soit 1 203,37 euros mensuels en 2021. En cas de dépassement, le minimum contributif, calculé sur la totalité des pensions de base et complémentaires, sera restreint.

Combien pouvez-vous espérer obtenir ?

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.