INTERVIEW. Si les règles de validation des trimestres pour la retraite sont identiques au sein des différents régimes de base du privé, ces derniers ne sont pas décomptés de date à date, mais en fonction d'un certain montant. Dominique Prévert, associé du site de conseil Optimaretraite nous explique comment valider une année en un temps record.
Retraite : comment valider une année en moins d’un trimestre ?IllustrationIstock

Le saviez-vous ? Nul besoin de travailler toute une année pour obtenir vos 4 trimestres. Votre durée réelle d’activité importe peu. En effet, "que vous soyez salarié ou non, la validation des trimestres ne s’effectue pas en fonction du temps travaillé sur une année, mais selon la rémunération perçue. Celle-ci détermine une assiette de cotisations sociales, qui conduit à un droit social", nous explique Dominique Prévert, associé du site de conseil Optimaretraite. La règle est la suivante : "On valide un trimestre tous les 150 Smic horaires brut", détaille-t-il. A quoi cela correspond-il en 2020 ?

Retraite : validation d’un trimestre dès 1 522,50 euros de salaire ou de revenu professionnel

"En 2020, le Smic horaire brut est fixé à 10,15 euros. Il faut donc gagner 150 fois 10,15 euros, soit 1 522,50 euros soumis à cotisations sociales, pour valider un trimestre. De fait, pour valider 4 trimestres sur une année, il faut que votre rémunération brute soit au moins égale à 600 fois le Smic horaire (150 x4), soit 6 090 euros brut", note-t-il.

Néanmoins, il n’est pas possible de valider plus de 4 trimestres cotisés (et donc travaillés) par an.

Il existe toutefois une difficulté technique. "Pour le régime de base, les Français cotisent jusqu’au plafond mensuel de la sécurité sociale, qui est de 3 428 euros brut. Cela signifie que quel que soit votre niveau mensuel de rémunération, votre assiette de cotisations ne pourra pas dépasser 3 428 euros brut par mois. Si vous gagnez jusqu’à 3 428 euros brut mensuellement, vous cotisez ainsi sur la totalité de votre salaire. En revanche, si vous gagnez plus que ce montant, par exemple 6 500 euros, vous ne cotisez qu’à hauteur de 3 428 euros", énonce l’expert.

Dépasser 6090 euros brut (somme pour obtenir 4 trimestres) en un mois ne vous permettra donc pas de valider quatre trimestres, mais deux. Il vous faudra pour cela travailler au moins deux mois dans l’année, après avoir cotisé deux fois 3 428 euros, assiette maximale de cotisations mensuelles. "Quel que soit votre niveau de rémunération, il est donc impossible de valider 4 trimestres en un seul mois", assure l’associé d’Optimaretraite. "Il faut pratiquement 2 mois pour les obtenir."

Un actif percevant 1500 brut par mois, devra quant à lui travailler un peu plus de 4 mois pour valider ses 4 trimestres (6090 / 1500 = 4,06).

"En somme, la cotisation qui sert à valider des trimestres est assise sur le salaire brut que vous percevez, limitée au plafond mensuel de la sécurité sociale, soit 3 428 euros brut", analyse Dominique Prévert.

"Cette règle est valable toutes les années, sauf la dernière, où la validation se fait en fonction des cotisations sociales, mais aussi selon le calendrier. Si vous partez à la retraite le 1ᵉʳ juillet, vous ne pourrez donc valider que 2 trimestres", prévient-il.

Qu’en est-il en revanche pour ceux travaillant à temps partiel ?

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Vidéo : Retraite : les conséquences du Covid-19 sur 2021

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.