La question taraude légitimement des millions de Français. Parce qu'il change notre rapport au travail, le confinement impacte aussi nos droits à la retraite. Planet fait le point.
Retraite : quel impact aura le confinement sur votre pension ?IllustrationIstock

Ils sont désormais 5 millions à avoir été placé au chômage partiel pour que leur entreprise puisse faire face à la crise sanitaire qui secoue le pays. Pour beaucoup de ces Françaises et de ces Français, cette situation se traduira avant tout par une baisse de salaire, rappelle BFMTV : toutes celles et ceux qui ne sont pas au Smic devront compter sur 84% seulement de leurs revenus mensuels nets pour chaque mois passés à ne pas travailler – ou à ne le faire qu’occasionnellement. Certaines entreprises, c'est le cas de Renault, ont cependant annoncé qu'elles protégeraient leurs travailleurs et les travailleuses.

Pour autant, tous les actifs qui sont aujourd'hui contraints de rester chez eux et qui ne peuvent pas bénéficier du télétravail, quelle qu'en soit la raison, ont légitimement de quoi s'inquiéter, affirme Capital. Et pour cause ! Cette situation ne sera pas sans impact sur leur niveau de vie d'ici quelques années. C'est une fois à la retraite, ou à la veille du départ, que les périodes de chômage partiel – imposées par l'employeur, donc – se rappelleront à leur bon souvenir.

Départ à la retraite : faut-il craindre le chômage partiel ?

Pour toutes celles et ceux qui liquideront leurs droits avant l'entrée en vigueur du nouveau régime universel, il n'y a pas lieu de craindre une réelle baisse de sa pension de retraite. Pour eux, la question pertinente est celle de l'âge de départ.

Parce que l'indemnité versée pendant le chômage partielle n'est pas prise en compte dans le calcul des trimestres, elle est potentiellement susceptible de ralentir l'obtention des annuités nécessaires à un départ à taux plein. Pour autant, puisque le montant de la pension est défini sur la base des 25 meilleures années, il n'y pas matière à s'inquiéter à ce sujet. Par ailleurs, précise le mensuel spécialisé en économie, il y a chômage partiel et chômage partiel. A moins de toucher moins de 6 090 euros sur l'année, un mois complet sans travailler ne devrait pas avoir d'impact visible.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.