Passée par Eiffage et la SNCF avant de rejoindre le gouvernement formé par Edouard Philippe et Emmanuel Macron, Elisabeth Borne remplace aujourd'hui François de Rugy. La nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire n'est pas la plus pauvre de ses collègues…

La remarquable fortune d’Elisabeth Borne : un patrimoine immobilier plus que conséquent

Elle vient tout juste de remplacer François de Rugy. Après la démission de l’ancien président de l’Assemblée nationale, poussé au départ par les multiples révélations du journal d’investigation Mediapart, Elisabeth Borne reprend les rennes du ministère de la Transition écologique et solidaire, faisant d’elle la 7ème ministre de l’écologie en 7 ans. Elle conserve cependant son précédent maroquin, les Transports, qu’elle gère dorénavant depuis deux ans et deux mois.

Avant d’en arriver là, Elisabeth Borne a travaillé pour plusieurs employeurs privés, comme la SNCF dont elle fut directrice de la stratégie, et Eiffage. Sans oublier, évidemment, ses passages au ministère de l’Equipement ou de l’Education nationale, entre autres…De quoi accumuler, à l’évidence, un capital plus que respectable. A en croire sa déclaration de patrimoine, tout prête à y penser : le 26 mai 2017, la ministre annonçait posséder deux beaux appartements, dont un pied-à-terre parisien de 68m². Ce dernier, acheté pour 480 000 euros en 2008 en valait 576 000 au moment de sa nomination.

Le second, construit dans les Hauts-de-Seine (92) est plus petit : il mesure 43 m². Acquis par la femme politique en 2015 pour 410 000 euros, il n’en valait pas plus au moment de sa déclaration. Cependant, en cumulé, Elisabeth Borne atteint presque le million d’euros de patrimoine immobilier… A eux deux, ses appartements représentent en effet 986 000 euros. Une somme en deçà du seuil de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière), fixé à 1 300 000 euros, mais qui reste plus que raisonnable.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.