Faut-il valoriser le temps donné par les Français qui s'engagent dans des associations ? Le gouvernement y réfléchit.

Donner de votre temps pourrait vous aider à préparer votre avenir. Alors que de nombreuses personnes s’inquiètent de l’application de la réforme des retraites et des changements qu’elle va entraîner, une bonne nouvelle se profile pour les futurs retraités. Comme l’explique Capital, être bénévole dans une association pourrait vous permettre d’obtenir des droits supplémentaires pour votre retraite par le biais d’un amendement déposé par le gouvernement. Grâce à ce texte, les bénévoles pourraient obtenir des points pour les activités qu’ils exercent au sein d'associations ou de fondations.

Des conditions d’obtention très encadrées

Attention cependant, ce cadeau qui pourrait vous être fait s’accompagnera de contreparties. Les points ne seront pas gratuits mais seront attribués "sous réserve du versement de cotisations dans des conditions et limites définies par décret", explique l’amendement, cité par Capital. Quel sera ce niveau de cotisation ? Rien n’a, pour l’heure, été défini par l’exécutif. Pourra-t-il être calqué sur celui des travailleurs non-salariés ? La question se pose. Une chose est sûre, l’octroi de ces points sera très encadré et de nombreuses conditions devront être remplies pour pouvoir en bénéficier. Comme l’explique Capital, tous les bénévoles ne pourront pas être concernés, seulement ceux qui donnent de leur temps au sein d’une association ou d’une fondation reconnue d’utilité publique. La liste des structures concernées est disponible sur le site du gouvernement et comprend un peu plus de 1 860 entités.

Avec ce texte, l’exécutif souhaite donc "valoriser l’engagement dans une association ou une fondation poursuivant une activité d’intérêt général". Un désir louable mais qui pose de nombreuses questions. Donner de son temps est précieux, mais votre investissement sera-t-il suffisant pour influer sur votre retraite ? Selon Capital, l’amendement voulu par l’exécutif évoque une "activité régulière". Comment définir ce qui est "régulier" ? S’agira-t-il de deux heures par semaine, du double ou d’un investissement encore plus long ? Pour les associations, la mise en place de cet amendement pourrait changer le rapport de nombreux Français au bénévolat… Et même sa définition.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.