Les prix de l'électricité ne cessent d'augmenter, mais le gouvernement a promis de préserver le portefeuille des Françaises et des Français. Comment compte-t-il s'y prendre ?
Facture d'électricité : ce qui pourrait changer cette semaineIstock
Sommaire

Il en avait fait la promesse. A la fin du mois de septembre 2021, le gouvernement s’engageait à préserver les Françaises et les Français des hausses de prix relatives tant au gaz qu’à l’électricité. Jean Castex, sur le plateau de TF1, parlait alors d’un "bouclier tarifaire". Ce nouveau dispositif permettait notamment à l’exécutif de plafonner la progression à venir des tarifs réglementés de l'électricité. L’engagement était simple à comprendre : d’août 2021 à février 2022, les consommateurs ne paieraient pas plus de 4% supplémentaires. A l’approche de l’échéance finale, que reste-t-il de ce serment pris devant le peuple de France ?

A en croire Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, c’est là "l’urgence absolue" sur laquelle travaille l’exécutif, informe Le Monde. Le transfuge de la droite y travaillerait même "nuit et jour"... "depuis une quinzaine de jours", poursuit le quotidien du soir, citant le principal intéressé. Et lui de poursuivre, à l’occasion de ses récents vœux à la presse : "Cette explosion des prix de l’électricité n’est soutenable ni pour les ménages, ni pour les entreprises". Pour autant, s’il faut autant travailler, c’est bien parce que la promesse s’avère assez ardue à tenir…

Électricité : que vous réserve le gouvernement pour la fin de la semaine ?

Pour tenir sa promesse, note 20 Minutes, le gouvernement aura besoin de rafistoler son bouclier tarifaire : en l’état, celui-ci n’est pas mesure de couvrir l’intégralité des hausses. Et l’exécutif, donc, de marchander. "La négociation n'a pas encore définitivement abouti, les discussions se poursuivent. Je pense que d'ici la fin de la semaine, nous aurons la solution technique pour protéger et les Français et les entreprises", a récemment promis Bruno Le Maire.

Le ministre s’engage d’ailleurs à protéger les contribuables toute l’année durant. "Il ne s'agit pas de dire aux Français ‘On va essayer de tenir jusqu'aux élections présidentielles et après on fera une hausse brutale’", a-t-il en effet fait savoir.

Envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.