Les habitudes de consommation des Français vont-elles changer avec la fin du confinement ? Certains produits pourraient être plébiscités, d'autres boudés. Découvrez lesquels.
Ces produits que vous pourriez avoir du mal à trouver après le confinementIstock

Les habitudes de consommation des Français ont changé. Depuis le début du confinement, notre manière de nous alimenter s’est adaptée à la situation actuelle : plus de produit sec, moins de produits frais et surtout peu ou pas d’achat de loisirs. De nombreux sites de e-commerce ont freiné, voire stoppé leurs livraisons afin de protéger la santé de leurs salariés. Il en est de même pour les sites de certaines enseignes de prêt à porter. Résultat, les Français ont fait une croix sur de nombreux produits pendant ce confinement.

Déconfinement : ces produits que vous aurez du mal à trouver

Annoncée pour le 11 mai, la fin du confinement devrait entraîner aussi un nouveau changement de consommation chez des Français confinés pendant près de deux mois. Les clients vont-ils se ruer dans les magasins, puisqu’ils pourront enfin le faire ? Selon un sondage YouGov réalisé pour LSA, 70% des Français sont prêts à revenir dans les magasins physiques. Pourtant, ils pourraient faire attention à leurs dépenses car 40% des personnes interrogées affirment vouloir dépenser moins d’argent qu’avant, après le confinement. Il n’empêche que certains produits vont continuer à se vendre mieux, particulièrement les produits d’entretien pour la maison.

Selon une étude de l’institut Kantar, citée par Femme actuelle, un tiers des Français font davantage le ménage chez eux et pourraient continuer sur cette lancée. Depuis le début du confinement, certains produits d’entretien sont en effet difficiles à trouver dans les magasins. Toujours selon Kantar, l’alcool, dont les ventes ont baissé de 10%, pourrait être de nouveau plébiscité par les Français à la sortie du confinement. Les Français pourraient également favoriser les produits premiers prix lors de leurs courses car, avec la mise en place du chômage partiel, de nombreuses personnes ont vu leur salaire baisser, ce qui devrait influer directement sur leur budget alimentaire. Les produits hard discount et premiers prix pourraient donc être plus difficiles à trouver dans les rayons. Avec la levée des restrictions de sortie, certains produits liés aux loisirs pourraient aussi être victimes de leur succès…

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.