Vous approchez de l'âge de départ légal à la retraite ? Avant de liquider vos droits, prenez le temps de faire le point sur vos besoins et désirs, afin de choisir une date d'opportunité.
Sommaire

Avez-vous suffisamment acquis de trimestres pour obtenir une retraite à taux plein ? Pour le savoir, étudiez vos droits acquis via votre compte personnel, accessible sur le site Info-retraite.fr. Vous pouvez en effet y consulter votrerelevé individuel de carrière (RIS), qui répertorie l’ensemble de vos trimestres cotisés et assimilés dans les différents régimes de retraite (général et complémentaires). Avant de choisir une date d’effet de départ à la retraite, prenez le temps de bien étudier votre dossier : au moins 6 mois à l’avance, afin de faire rectifier les éventuelles erreurs qui se glissent dans un dossier sur 7, selon le dernier rapport de la certification des comptes de la Sécurité sociale, publié le 24 mai dernier par la Cour des comptes.

Les erreurs de carrière sont à l’origine de la moitié environ du nombre de bévues résiduelles affectant les prestations de retraite. Lorsqu’on sait que les trois-quarts de ces manquements sont défavorables aux assurés, mieux vaut donc s’y pencher sérieusement.

Retraite : repoussez votre date de départ pour gagner plus

Il vous manque un ou deux trimestres ? Afin de bénéficier d’une pension sans décote, mieux vaut repousser votre date de départ. Comme nous l’indiquait Dominique Prévert, associé du cabinet Optimaretraite, "vous pouvez aussi rester dans votre entreprise au-delà de l’âge légal, nombre de trimestres requis atteint ou non. Et ce, que ce soit pour des raisons personnelles, affectives, psychologiques ou économiques. Car la différence de pouvoir d’achat entre votre salaire et votre pension de retraite peut être conséquente. En continuant de travailler, vous pouvez donc, à court terme, avoir des revenus plus élevés, tout en générant de nouveaux droits à la retraite, jusqu’à 63,64 ou 65 ans. Cela vous permettra d’avoir une surcote non négligeable."

En effet, le taux de votre durée d’assurance varie entre 37,5 et 50% (50% étant le "taux plein"). En poursuivant votre activité au-delà de l’acquisition du taux plein, vous pouvez obtenir une majoration de 1,25% par trimestre, durant toute la durée de versement de votre pension, rappelle Femme Actuelle.

Quelles sont les autres avantages à décaler votre date de départ à la retraite ?

Date de départ à la retraite : repoussez-la au 1er janvier pour annuler votre plus mauvaise année

Si vous aviez prévu de liquider vos droits à la retraite en fin d’année, il peut vous être profitable de repousser votre départ en début d’année suivante. "Le régime de base s’appuie sur les 25 meilleures années pour calculer le salaire annuel moyen. Or, la dernière année, qui offre souvent la rémunération annuelle la plus élevée, n’est prise en compte seulement si elle a été accomplie en totalité. Ainsi, mieux vaut partir le 1ᵉʳ janvier que le 1ᵉʳ décembre pour augmenter le calcul de votre pension", préconise l’expert. "Même si cela ne vient rajouter que 20 à 30 euros par mois, sur la durée, cela revient à des milliers d’euros sur 20 ou 30 ans d’espérance de vie." Réfléchissez-y.

Pourquoi recommande-t-on par ailleurs de reculer son départ à la retraite d’un an ?

Départ à la retraite : travaillez un an de plus pour échapper au malus temporaire Agirc-Arrco

Avoir atteint le taux plein dans le régime général, c’est bien, mais cela ne signifie pas pour autant que vous échapperez au malus temporaire de 10% durant trois ans, instauré en 2019 par l’Agirc-Arrco. Pour ne pas le subir, il vous faudra donc cotiser quatre autres trimestres de retraite en repoussant de quelques mois à un an (selon vos revenus) votre date de départ.

En travaillant au-delà, vous pourriez même jouir d’une s urcote de 10, 20 ou 30% (en fonction du nombre d’années supplémentaires travaillées), mais durant seulement un an.

Comment se préparer pour bien vivre sa retraite ? Echangez gratuitement avec notre formatrice !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.