INTERVIEW. Gestes commerciaux, taux d'épargne, frais de dossier... Tisser des liens avec votre banquier peut s'avérer bénéfique pour votre porte-monnaie. Christophe S., gestionnaire de clientèle auprès d'une banque mutualiste, vous donne quelques conseils pour nouer la relation idéale avec votre conseiller.
Quelle est la relation idéale à entretenir avec son banquier ?IllustrationIstock
Sommaire

Vous ne savez jamais sur quel pied danser avec votre banquier ?  Pourtant, créer une bonne relation avec ce dernier peut s'avérer précieux pour votre compte en banque. Renégocier votre crédit, obtenir un taux plus avantageux, diminuer vos frais de dossier... Mises bout à bout, toutes ses économies peuvent représenter une sacrée somme. Pour Planet, Christophe S., contributeur du site www.expertbanque.fr et salarié d'une grande banque mutualiste, nous donne quelques conseils pour nouer le lien idéal avec votre banquier. Par où commencer ?

Les rendez-vous avez votre banquier, des moments clé

Planet. A quelle fréquence est-il intéressant de voir son banquier ?

Christophe S. "Il n'y a pas de règle absolue concernant la fréquence des rendez-vous avec son conseiller bancaire. Tout dépendra, en premier lieu, de la sensibilité de chacun. Certains clients ont le besoin d'être rassurés et de faire un point régulier sur l'état de leurs finances. D'autres, au contraire, peu sensibles aux affaires bancaires préfèrent les contacts espacés et uniquement en cas de besoin précis (...) Il y a par ailleurs des étapes de la vie qui sont de nature à multiplier les besoins de rencontrer son conseiller bancaire. L'achat d'un premier bien immobilier, ou bien l'arrivée prochaine de la retraite, sont par exemple des étapes charnières qui nécessiteront d'être préparées avec soin. Il en va de même avec l'arrivée de son soixante-dixième anniversaire par exemple (âge pivot lorsqu'on possède des contratsd'assurance-vie, tant le traitement des sommes versées avant ou après diffère dans le cadre d'une succession)".

Planet. Quid des rendez-vous proposés par le conseiller lui-même ?

"Ce qui est par contre certain, c'est que les banques, de leur côté, savent très bien à quelle fréquence elles veulent voir leurs clients. En effet, de plus en plus d'établissements segmentent leur clientèle en fonction de l'intensité relationnelle souhaitée (par la banque donc). En fonction des profils (âge, CSP) ou de l'équipement bancaire détenu (avoirs, engagements, services, bancassurance) il sera demandé au conseiller de voir ses clients plus ou moins souvent. Cette intensité peut aller de 3 à 4 fois par an pour les profils patrimoniaux, à une intensité plus faible, voire nulle, pour ceux dont on sait qu'ils sont moins générateurs de PNB (Produit Net Bancaire).

Pour finir ici, un client sollicitant, tous les 4 matins, un rendez-vous pour se refaire expliquer le fonctionnement du PEL peut, à la longue, agacer le banquier. Rappelons que ce dernier a aussi pour mission de générer des commissions et rentabiliser son portefeuille. Par conséquent, il cherche à éviter la répétition de rendez-vous infructueux avec le même client (c'est à dire sans souscription de produits bancaires, services ou placements)".

Une fois que vous avez réussi à trouver le juste milieu, il y a un paramètre à surveiller : votre comportement bancaire... Explications.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.