Selon le code de la route, les automobilistes doivent abaisser leur vitesse lorsqu'ils roulent sous la pluie. Si vous ne respectez pas la règle, risquez-vous d'être flashé en passant devant un radar automatique ? On fait le point.
Radar quand il pleut : faut-il ajuster sa vitesse ? Istock

Attention, chaussée glissante. La route n’aime pas les changements de temps ni de températures et peut vite se transformer en patinoire dès les premières gelées matinales de l’hiver. Si la neige a le don de coincer les automobilistes durant des heures, la pluie peut aussi créer des accidents sur les voies rapides, car le temps de freinage est allongé.

En effet, selon le Code de la route, quelques règles sont à respecter lorsqu’il pleut et qu’on est en voiture :

  • Utiliser les feux de croisement
  • Préférez les feux de brouillard avant lorsque la pluie est vraiment intense
  • L’utilisation des feux de brouillard arrière reste interdite

Auto : quels risques quand il pleut sur la route ?

Ces règles s’appliquent pour votre sécurité, mais aussi pour celle des autres usagers de la route, qui pourraient être éblouis par vos phares s’ils ne sont pas correctement réglés. Il existe aussi des risques pour vous, lorsque vous êtes au volant par temps de pluie.

  • Perte d’adhérence : en moyenne, selon le spécialiste du code de la route Ornikar, l’adhérence du véhicule est "deux mois moins importante par temps de pluie et la distance de freinage est deux fois plus longue".
  • Aquaplanage : cette situation se produit lorsque les pneus n’évacuent pas suffisamment l’eau qui se trouve sur la route. "Le pneu n’est alors plus en contact avec la chaussée et l’usager risque de perdre le contrôle de son véhicule à tout moment", explique Ornikar.
  • Manque de visibilité : la pluie favorise la formation de buée, surtout si vous n’utilisez pas le système de ventilation.

Auto : quelle vitesse sur la route lorsqu'il pleut ?

Vous le savez, pour limiter les risques, il faut réduire sa vitesse quand il pleut. Voici les limitations à respecter dès les premières gouttes de pluie.

  • En ville : 50km/h
  • Sur une route à double sens séparée par un terre-plein central : 100km/h (110km/h par temps sec)
  • Sur l’autoroute : 110km/h (130km/h par temps sec)
  • Sur les autres routes : 80km/h (80km/h ou 90km/h par temps sec)

Que risquez-vous si vous ne respectez pas ces limitations de vitesse ? Un radar peut-il savoir que vous roulez trop vite sous la pluie ? Comme l’explique le site spécialisé Légipermis, les radars ne sont pas encore calibrés pour faire la différence entre temps sec et pluie. Ils sont seulement programmés pour flasher les automobilistes qui dépassent la vitesse maximale autorisée, qui peut aller jusqu’à 130 km/h sur l’autoroute.

La rumeur d’un radar qui serait capable de faire la différence entre soleil et pluie revient souvent dans l’Hexagone, mais l’application serait très difficile à faire sur la route. En effet, comment définir universellement la pluie ? Considère-t-on qu’il est nécessaire d’adapter sa vitesse dès les premières gouttes ? S’agit-il au contraire des précipitations les plus fortes ? La loi ne pourrait pas définir assez précisément ce qu’on entend par pluie, ce qui pousserait de nombreux automobilistes à demander des recours en cas de sanction.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.