Le rendement de l'assurance vie ne cesse de chuter. De 1,08% en 2020, il devrait, selon les estimations, baisser à 0,90% en 2021. Quelle stratégie mettre en place pour espérer optimiser vos gains ?
Assurance-vie : ce qu'il faut faire pour qu'elle performe davantage

L’assurance vie, qui fait partie des produits financiers préférés des Français, ne rapporte plus. Bien que sûr, "il faut sortir du dogme de la sécurité, de la liquidité et du rendement, tel que nous l’avons connu", indiquait en mars dernier Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale, sur BFM Business. Le fonds euros, "il faut oser le dire : il est mort, compte tenu des taux négatifs". En témoigne sa rémunération moyenne annuelle : elle chute, chaque année, un peu plus. De 1,08% en 2020, elle devrait diminuer à 0,90% en 2021. Selon le baromètre Facts & Figures de l’épargne vie individuelle, l’effondrement des taux affecte l’ensemble des contrats, soit :

  • les contrats d’épargne standard réservés au grand public : 1 100 euros de collecte annuelle moyenne soit un taux moyen de 1,03% en 2020.
  • les contrats patrimoniaux : 4 800 euros de collecte par an et 65 000 euros d’encours moyen, soit 1,12% en 2020.
  • les contrats haut de gamme de gestion privée : 21 000 euros de collecte annuelle moyenne et 195 000 euros d’encours moyen, soit 1,18% en 2020.

"On arrête de valoriser les clients aisés", analyse Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts & Figures.

Assurance vie : misez sur les unités de comptes

Afin de profiter d’un taux plus favorable sur le fonds euros, il convient d’"accepter une part significative d’unités de compte dans son contrat", conseille le cabinet de conseil spécialisé dans le secteur de l’assurance. Cela revient donc à souscrire majoritairement des supports risqués sur lesquels le capital n’est pas garanti, pour bénéficier d’un bonus de rémunération sur le fonds euros de votre contrat, note Capital. Gains espérés, 1,90% maximum sur le fonds euros de SwissLife, soit le triple de la rémunération, de 0,80% à 2,70%, pour un taux d’UC supérieur à 60%.

Cette option n’en est d’ailleurs plus une, puisqu’elle est depuis plusieurs années obligatoire.Pour évaluer l’intérêt d’investir sur les UC, Facts & Figures a comparé les performances de ces dernières années : "Sur les 10 dernières années (2011-2020), Facts & Figures évalue la performance annuelle moyenne des UC à 3,23% et celle des fonds euros à 2,08%".

Toutefois, "seules 5 classes d’actifs sur 10 ont dépassé les 3% par an en moyenne sur la période", note le cabinet. Quels sont alors les classes d’actifs qui "superforment" par rapport au fonds euros ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessus.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.