Une jeune femme se faisant passer pour une princesse des émirats a dérobé des bijoux en les remplaçant par... des bouillons cubes. Ils ont été retrouvés vendredi.
©Pixabay/Illustration

Le 31 juillet dernier, une bijouterie parisienne a été le théâtre d'un vol. Ce dernier se distingue par le fait que les malfaiteurs ont eu recours à leur imagination pour arriver à leurs fins, nous apprend 20 Minutes. Deux femmes se présentent dans une joaillerie de la capitale, située dans la très chic rue Saint-Honoré (1er arrondissement). L'une d'elle se fait passer pour une princesse des Émirats arabes unis.

Les deux femmes demandent à se faire présenter une série de bijoux, qu'elles examinent minutieusement. La présentation est ponctuée de plusieurs faux coups de téléphone en arabe afin de donner de la crédibilité à la scène. À l'issue de cette présentation, la princesse assure à la bijoutière qu'elle effectuera un virement le lendemain afin de procéder au paiement des joyaux. Ceux-ci sont placés au coffre.

Arnaque à la fausse princesse : à la place des bijoux, des bouillons cubes

Problème, le paiement promis tarde à arriver. Inquiète, la joaillière vérifie son coffre-fort et constate que les bijoux ont été remplacés par ce qu'elle pense être, au départ, des chocolats. Les enquêteurs démontreront qu'il s'agit de bouillons cubes alimentaires. Le montant du vol commis par la fausse princesse et sa complice s'élève à plus de 1,6 million d'euros.

L'examen ultérieur de la vidéo-surveillance de la boutique permet de se rendre compte de la supercherie. Grâce à un important travail de renseignements, les policiers de la BRB (Brigade de Répression du Banditisme) sont parvenus à retrouver la trace des bijoux, localisés dans une chambre d'hôtel de Seine-Saint-Denis vendredi dernier. Une enquête pour vol par ruse a été ouverte. Aucune interpellation n'a eu lieu pour le moment. 

Vidéo : Meghan Markle : son image mêlée à une grosse arnaque, Buckingham intervient

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.